Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Vers la fin des centrales biomasses surdimensionnées ?

Publié le 14/06/2017 • Par Sylvie Luneau • dans : A la une, actus experts technique, Régions

Biomassehaufen_Biogasanlage
Axel Hindemith
L’autorisation d’exploiter la plus importante centrale biomasse de France a été annulée par le tribunal administratif. Ce projet était pourtant présenté par beaucoup comme le fleuron de la transition énergétique. Pourquoi ces projets gigantesques peuvent s’avérer contraire aux projets de territoires ? Quels enseignements en tirer pour l’avenir ?

Tristement connue pour les déversements de boues rouges en Méditerranée, Gardanne (Bouches-du-Rhône) est aussi le siège de la plus importante centrale biomasse de France (150 MW). Mais le 7 juin dernier, l’autorisation d’exploitation du groupe 4 de cette centrale thermique a été annulée par le tribunal administratif de Marseille.

Le tribunal a estimé que son exploitant, le groupe allemand Uniper France Power (ex E-ON), n’avait pas suffisamment évalué son impact sur les forêts du Sud-Est du projet Provence 4 Biomasse. Il relevait que l’étude d’impact portait sur un périmètre insuffisant (3 km) et ne prenait pas en compte la pollution des camions, qui approvisionneront la centrale en bois sur plusieurs centaines de kilomètres.

Un projet qui divise les élus locaux

Il donne ainsi raison à la requête déposée par les parcs naturels régionaux du Lubéron et du Verdon, aux associations de défense de l’environnement, ainsi qu’à deux communautés de communes des Alpes de Haute-Provence, celle du Pays de Banon et celle du Pays de Forcalquier-Montagne de Lure.

A noter que le président de cette dernière n’est autre que Christophe Castaner, récemment nommé porte-parole du nouveau gouvernement d’Edouard Philippe et secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vers la fin des centrales biomasses surdimensionnées ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X