Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Gouvernement

Violences faites aux femmes : ce que la secrétaire d’Etat, Marlène Schiappa, veut faire

Publié le 29/05/2017 • Par Emilie Denètre • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

M_Schiappa_SEEFH
SEEF
Agée de 35 ans, cette blogueuse militante, adjointe au maire du Mans depuis 2014, incarne désormais au gouvernement l’égalité entre les femmes et les hommes en France. Un thème qu'Emmanuel Macron avait d'ailleurs promis de hisser au rang de grande cause nationale de son quinquennat. Dans la feuille de route de la secrétaire d'Etat : la question des violences faites aux femmes et la lutte contre la « culture du viol ».

Le 28 avril dernier, en meeting à Châtellerault dans la Vienne, le candidat Emmanuel Macron répondait à une question venue de la salle : « Que comptez-vous faire en faveur de l’égalité homme-femme ? » Le futur président annonçait alors qu’il en ferait la grande cause nationale de son quinquennat, et que ce thème serait doté d’un ministère plein et entier. Applaudissements.

Si la première promesse semble toujours d’actualité, la seconde en revanche est déjà passée à la trappe ! C’est finalement d’un secrétariat d’État que Marlène Schiappa, 34 ans, devra se contenter. La jeune femme, tour à tour journaliste chez Yahoo ! et communicante chez Euro RSCG est également la créatrice d’un blog – devenu réseau – rassemblant des mères de famille actives, « Maman travaille » et l’auteure d’un essai sur « la culture du viol » : « Où sont les violeurs ? ». Présentée comme une figure de la société civile, Marlène Schiappa a néanmoins un peu goûté à la politique locale ces trois dernières années en tant que maire-adjointe du Mans, déléguée à l’Égalité et comme conseillère communautaire. Sur place, les spéculations vont même bon train sur son avenir et la possibilité de succéder en 2020 à Jean-Claude Boulard, le maire du Mans.

La future police de proximité contre le harcèlement

Tout au long de la campagne, la référente En Marche ! sur ce sujet de l’égalité entre les femmes et les hommes a ainsi pu distiller les grandes lignes du projet Macron, qu’elle est désormais chargée de piloter.

S’il est question d’égalité salariale dans l’entreprise et d’un soutien actif aux centres de planning familial, la feuille de route de la secrétaire d’État comprend également un large volet consacré aux violences subies par les femmes :

  • 10 000 agents de police de « sécurité quotidienne » contre le harcèlement de rue

Mesure phare du programme « sécurité » d’Emmanuel Macron, la création d’une « police de sécurité quotidienne » avait été annoncée juste après l’affaire Théo à Aulnay-sous-Bois en février dernier. Inspirée par la défunte police de proximité « ancrée sur son territoire », le candidat à la présidentielle précisait néanmoins qu’il ne souhaitait pas « ressusciter cette police née il y a 20 ans car le  contexte a changé et la délinquance s’est transformée ».

Emmanuel Macron prône une « police de la sécurité quotidienne »

Le 28 avril, le futur président annonçait que cette police « sera très présente dans les transports, notamment dans les agglomérations, pour lutter contre le harcèlement que subissent les femmes ».

Le 3 mai dernier, Marlène Schiappa dans une interview au magazine 50-50 ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Violences faites aux femmes : ce que la secrétaire d’Etat, Marlène Schiappa, veut faire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X