Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Gérald Darmanin aux syndicats : « le programme présidentiel sera appliqué »

Publié le 24/05/2017 • Mis à jour le 26/05/2017 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

syndicats-une
chany167 - Fotolia.com
Premières prises de contacts avec les organisations syndicales de la territoriale pour Gérald Darmanin cette semaine. Le ministre de l'Action et des Comptes publics leur proposera après ces échanges un programme de travail. Il leur a promis l'organisation de rencontres bilatérales avant la mi-juillet et la tenue d'un rendez-vous salarial cette année. Mais pas de revalorisation du point d'indice à l'horizon.

Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des comptes publics a  rencontré pour la première fois cette semaine les organisations syndicales représentant la fonction publique (CGT, CFDT, FO, FSU, Unsa, Solidaires) à Bercy. La série de consultations doit se poursuivre la semaine du 29 mai (avec CFTC, CFE CGC et FAFPT).

Objectif du ministre aussi en charge du Budget, des Comptes publics et de la Modernisation de l’État : déminer le terrain et prouver qu’il est ouvert au dialogue social. Pas gagné : la disparition de la fonction publique dans l’intitulé de son ministère et le programme d’Emmanuel Macron en la matière crispent ses interlocuteurs.

Un ministre qui se dit « ouvert »

Pour ces premiers rendez-vous avec les délégations, reçues tour à tour, Gérald Darmanin s’est « montré à l’écoute », selon elles. Réunis en présence de son directeur de cabinet Jérôme Fournel, de son directeur de cabinet adjoint chargé de la fonction publique Laurent Vercruysse ainsi que du directeur général de l’administration de la fonction publique, Thierry Le Goff, les syndicats ont rappelé les chantiers indispensables à mener qu’elles avaient identifié pour l’ex-ministre Annick Girardin.

Mais elles savaient avant cette rencontre à quoi s’en tenir : plus tôt mardi, sur RTL, Gérald Darmanin soutenait que l’engagement d’Emmanuel Macron de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires partant à la retraite sur le quinquennat serait  « tenu », tout en refusant une approche « comptable ». Un discours réitéré devant chacune des délégations. Mais il leur a été assuré qu’un débat sera mené « au préalable » et la « méthode du chiffre » évitée, rapportent-elles. Et le ministre d’insister et de les rassurer sur le fait qu’il sera un « ministre du dialogue ».

Rendez-vous salarial cette année

Gérald Darmanin leur aurait aussi promis un rendez-vous salarial pour cette année afin d’examiner l’impact d’un transfert de cotisations sociales sur la contribution sociale généralisée sur le traitement des fonctionnaires. La possibilité d’organiser avant mi-juillet un Conseil commun de la fonction publique a par ailleurs été évoquée.

Une chose est sûre : il n’y aura pas de nouvelle hausse de la valeur du point d’indice prochainement. Le ministre de l’Action et des comptes publics poursuivra en revanche la mise en œuvre du protocole d’accord « parcours professionnels, carrières et rémunérations » (PPCR) et s’est montré en accord avec la co-construction d’un agenda social partagé.

S’agissant de la problématique du temps de travail, il aurait dit vouloir favoriser « la souplesse » et laisser les collectivités territoriales s’organiser par des accords locaux. Le ministre a également confirmé le rétablissement du jour de carence mais émis l’hypothèse d’une compensation par le biais d’un régime de prévoyance.

Mobilisation en juin

Gérald Darmanin « proposera un programme de travail dans le respect du dialogue social », a-t-il fait savoir mardi 23 mai en fin de journée. Viendront ensuite de nouvelles rencontres bilatérales « avant la mi-juillet » avant d’autres entrevues d’ici fin 2017.

Le ministre de l’Action et des comptes publics doit s’attendre d’ici là à une mobilisation en juin sur tous les sujets abordés avec elles. La CGT l’appelle en tout cas de ses vœux. Elle prévient qu’elle « sera actrice du débat précédant les législatives » et « appelle à faire de la troisième semaine de juin un temps fort d’initiatives et de mobilisations dans l’ensemble des territoires ».

Gérald Darmanin convié au Conseil Sup’ du 5 juillet

Philippe Laurent, président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) s’est entretenu avec le ministre de l’Action et des comptes publics en tête à tête, mercredi 24 mai en fin de journée. Ce dernier lui est apparu « très désireux d’entretenir le dialogue social » et « très attaché à la fonction publique territoriale ». Tous deux ont discuté des pistes d’évolution du statut évoquées depuis quelques temps ici et là. « Il a montré beaucoup d’intérêt au sujet des Agents territoriaux spécialisés d’écoles maternelles [Atsem] », rapporte d’ailleurs Philippe Laurent. Qui lui prépare une note de synthèse sur le livre blanc de la FPT. Le président du Conseil sup’ a invité Gérarld Darmanin à sa prochaine séance plénière, le 5 juillet prochain. Laquelle pourrait ainsi être exclusivement réservée à des échanges avec les organisations syndicales de la territoriale.

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gérald Darmanin aux syndicats : « le programme présidentiel sera appliqué »

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

24/05/2017 04h18

Le pire est à craindre quand on ne s’intéresse à la Fonction publique qu’à travers la question des coûts…
C’est la fin de tout. Le ministère des comptes…!
La politique libérale européenne, ne peut s’accommoder de secteurs économiques protégés de la concurrence, totale, comme le sont les Services publics français; alors…
D’ailleurs l’UE, au travers de l’article 106 du TFUE, en particulier, mais pas seulement, ne tolère le secteur public que si il est aussi rentable que pourrait l’être son équivalent privé…
On oublie donc que le but premier de ces services publics sur tout le territoire, c’est d’assurer le même accès aux services à chacun d’entre nous, partout sur le périmètre de la nation; évidemment, certains territoires sont plus rentables que d’autres, mais une fois les SP confiés au privé, pour des questions de rentabilité, la désertification des campagnes atteindra son apogée !!!
Euh, c’est ça que nous voulons ? Je ne crois pas…
Nous pouvons l’exprimer à l’occasion des législatives en votant pour des candidats qui alertent et proposent de vraies solutions…
Je dis ça…

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X