Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Pourquoi les grainothèques prennent racines dans les bibliothèques

Publié le 19/05/2017 • Par Emilie Denètre • dans : France

380 X 254 CCO via Pixabay
CC0 via Pixabay
Depuis deux ou trois ans, les grainothèques, c’est-à-dire des espaces d’échange de graines au sein des bibliothèques, se multiplient. Une nouvelle manière de faire vivre autrement ces équipements et qui entre en résonance avec plusieurs problématiques qui seront évoquées au congrès des bibliothécaires du 15 au 17 juin 2017.

Dans la grande salle de lecture lumineuse de la médiathèque de la Canopée dans le 1er arrondissement de Paris, une petite caisse en plexiglas attire le regard. Sur le dessus, dans une panière : des pochettes à graines ! On en trouve de trois couleurs : une pour les fleurs, une pour les légumes, la dernière pour les plantes sauvages… et ce petit mot qui explique l’esprit du projet : « Zone de troc : je prends = je donne ! ».  Si le dispositif n’est pas conséquent, il détonne tout de même dans ce monde du livre bien rangé qu’est la bibliothèque…

Philosophie  de l’échange

Mais tant pas que cela, explique Nathalie Rataud, en charge de cette grainothèque, mais aussi des fonds documentaires de l’équipement. Car « cette initiative s’inscrit tout à fait dans notre projet d’échanges entre les publics ». « C’est un espace qui vit tout seul et que les gens s’approprient très bien », poursuit-elle, « d’ailleurs notre fonds jardin a aussi un beau succès. Nous accompagnons également le dispositif avec des conférence et des rencontres sur le thème du jardin ».

Dans cette médiathèque moderne et très représentative de la bibliothèque « Troisième Lieu », l’échange et le participatif sont donc placés au cœur de tous les projets. La grainothèque y participe.

640 CANOPEE paris grainotheque cr Emilie Denetre

Inscription sur un territoire

Du côté de la médiathèque Marguerite Yourcenar dans le 15ème arrondissement, la grainothèque permet également de s’inscrire dans un territoire. Danielle Allies et Anne-Valérie Malavieille s’occupent respectivement des fonds adultes et jeunesse et veillent donc ensemble sur la croissance de leur petite grainothèque, née il y a deux ans environ.

« Nous avons un fonds développement durable qui intéresse beaucoup les gens du quartier, cette grainothèque est donc placée juste à côté, c’en est pour nous la continuité, détaille Danielle Allies… Dans le 15ème arrondissement, les gens sont en effet très sensibles à ces questions d’écologie. Ils sont curieux et nous posent beaucoup de questions sur le fonctionnement de la grainothèque ». Une manière donc pour cette médiathèque de répondre aux besoins de ses usagers.

Danielle Allies remarque par ailleurs que la grainothèque permet également « d’attirer un public qui n’est pas habituel, même si c’est impossible de donner des statistiques ».

Même remarque de la part de Laure Dosso, à Brest (Finistère), où le réseau des bibliothèques a accueille lui aussi ce type d’espace horticole participatif. Cette chercheuse retraitée du CNRS est l’une des pionnières des échanges de graines sur son territoire. Il y a quelques années, elle avait ainsi lancé un petit comptoir de graines en libre-service à côté d’un patronage, avant d’être contactée par une bibliothèque de la ville pour lui proposer de poursuivre l’expérience dans ses rayons. « J’étais ravie ! Une bibliothèque, cela permet de croiser les regards et les générations, explique cette passionnée de jardinage, et une graine c’est tellement magique. Cela paraît sec et pourtant dedans il y a toute une vie… c’est un peu comme un livre ! ».

La bibliothèque « objet politique »

Une métaphore puissante partagée également par Sylvie Robert. La sénatrice d’Ile et Vilaine, auteure d’un rapport l’adaptation et l’extension des horaires des bibliothèques publiques,  salue « ces évolutions innovantes des bibliothèques dans leurs missions et dans leur rapport à la population… On voit que les bibliothèque deviennent plus poreuses aux mutations de la société et c’est très intéressant. » Même si insiste-t-elle, ce type d’initiative ne doit pas éclipser le livre qui reste « le cœur du métier » des bibliothèques.

Avec les grainothèques, il ne s’agit donc pas, insiste-t- elle, de délaisser Gutenberg mais plutôt« d’ouvrir les portes de la bibliothèque, de la faire voir autrement… bref d’en faire un rempart démocratique contre le repli sur soi, presque un objet politique ».

Autant de questions qui croisent les thèmes qui seront débattus du 15 au 17 juin prochain lors du congrès annuel de l’Association des bibliothécaires de France (ABF) : quels services de proximité ;  quel public fréquentent les équipements de lecture publique ;  quels partenariats pour tendre vers l’égalité…

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pourquoi les grainothèques prennent racines dans les bibliothèques

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X