Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Club Techni.Cités
  • L’ouverture programmée des fenêtres suffit à améliorer la qualité de l’air intérieur d’une pièce

Bâtiment

L’ouverture programmée des fenêtres suffit à améliorer la qualité de l’air intérieur d’une pièce

Publié le 19/05/2017 • Par Hélène Huteau • dans : France, Innovations et Territoires

Trois fois dans la journée, l'air de la classe est automatiquement renouvelé, ce qui permet de réduire de 30% la teneur en CO2.
Trois fois dans la journée, l'air de la classe est automatiquement renouvelé, ce qui permet de réduire de 30% la teneur en CO2. Velux école de Marcey-lès-Grèves
Une expérimentation dans une école a permis de montrer les bienfaits d’une ventilation naturelle associée à la ventilation mécanique.

Au 1er janvier 2018, écoles maternelles, élémentaires et crèches devront avoir mis en place des mesures pour le maintien de la QAI. Anticipant cette échéance, la commune de ­Marcey-les-Grèves, qui venait de faire agrandir une école maternelle en 2016, y a réalisé une campagne de dispositifs très précise, avec le financement de l’équipementier ­Velux. L’intérêt, pour le fabricant, était de prouver scientifiquement la valeur ajoutée de ses fenêtres de toit, automatiques et programmables, sur la santé des enfants.

La démarche est allée au-delà de la réglementation, car un véritable monitoring de la QAI en temps réel a été réalisé, grâce à des balises, permettant de montrer les pics de pollution au cours de la journée et leur écrêtement à la suite de l’ouverture des fenêtres. « Le monitoring ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

L’ouverture programmée des fenêtres suffit à améliorer la qualité de l’air intérieur d’une pièce

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X