Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Populations

Egalité femmes-hommes : les nouvelles données commune par commune

Publié le 15/05/2017 • Par Isabelle Raynaud • dans : France

egalite-femmes-hommes-UNE
geralt / Pixabay Public Domain
Le comparateur Le Compas / La Gazette des communes, lancé en 2014, vient d'être remis à jour avec les dernières données de l'Insee. Où en sont les inégalités femmes - hommes ? Les résultats, et analyse, par commune.

Taux d’activité, part de cadres supérieurs, part de bas niveaux de formation et salaire horaire : c’est à partir de ces quatre critères que le comparateur Le Compas / La Gazette des communes offre au élus un diagnostic local de la situation de leur territoire. Et permet d’agir en connaissance de cause, au besoin.

« Il y a un grand écart entre les discours et les actes : d’un côté, on dit que lutter contre les inégalités femmes-hommes est important, mais, en pratique, l’intérêt n’est pas si important », se désole Louis Maurin, consultant pour le Compas, bureau d’études à l’origine du comparateur. « C’est un peu pour cela qu’on avait lancé le comparateur en 2014 », ajoute-t-il.

Premier diagnostic

« Le comparateur donne un diagnostic très général, une première étape qui a besoin d’être approfondie », explique Louis Maurin. Que les acteurs locaux se mettent autour de la table pour discuter des actions qu’ils peuvent mettre en place. Il cite en exemple Villes au carré, qui a lancé l’étude pour les quartiers prioritaires du Centre – Val de Loire.

Mais les élus locaux ont-ils un réel pouvoir de faire bouger les choses ? La réponse est oui selon l’analyste : « La proportion de cadres ou le salaire horaire sont certes décidés par les entreprises, mais les élus ne doivent pas se dire que ce n’est pas leur problème. Les collectivités territoriales sont des employeurs ; et si elles ne sont pas décisionnaires sur les salaires du privé, elles peuvent avoir des actions sur l’accueil de la petite enfance, le financement du périscolaire… Il y a tout un champ où les collectivités peuvent favoriser l’emploi des femmes. »

Tendances

Si l’objectif du comparateur est bien de donner des informations à l’échelle communale, l’analyse des données permet d’établir de grandes tendances :

  • Taux d’activité : « Avec la crise, ce taux a tendance à diminuer, pour les femmes comme pour les hommes », explique Louis Maurin. Sur la période des quarante dernières années, le taux d’activité, sur la tranche des 25-49 ans a, lui, progressé de dix points, de 78 à 88 %, notamment grâce à la progression du travail féminin.
  • Part des bas niveaux de formation : pour les hommes comme les femmes, ils ont tendance à diminuer grâce à l’élévation du niveau de formation.
  • Part des cadres : « il y a une stagnation de la part des femmes sur la période 2012-2015 : c’est une surprise », souligne le consultant car, comme pour la part de bas niveaux de formation, la tendance devrait permettre à plus de femmes d’avoir un statut de cadre. »
  • Salaire horaire : Avec 20% d’écart en moyenne entre femmes et hommes, l’égalité est loin. Plus inquiétant peut-être, le fait que « le rattrapage en terme de salaire est désormais plus lent que ce qu’il a pu être des années 1970 à 1990 », selon l’expert.

Un travail de fourmi à fournir

Au-delà de ces tendances nationales, le comparateur peut permettre une étude très précise des situation locales. Cela nécessite néanmoins une connaissance approfondie des territoires. « Il faudrait fournir un travail de fourmi pour détailler les inégalités entre des villes parfois très proches géographiquement », indique Louis Maurin. Il donne l’exemple de Tourcoing et Roubaix, deux villes voisines du Nord.

Les deux communes ont une part de cadres quasi identiques (13% pour les deux pour les hommes, 10 et 9% pour les femmes) mais leur taux d’activité sont très différent : 67% des femmes travaillent à Roubaix, quand elles sont 81% à Tourcoing. Utiliser les données demande donc « une connaissance fine de la région » et de ses particularités.

Compa-roubaix Compa-tourcoing

 

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Egalité femmes-hommes : les nouvelles données commune par commune

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X