Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Non classé
  • Les scènes publiques sont un outil efficace de démocratisation de la culture

Les scènes publiques sont un outil efficace de démocratisation de la culture

Publié le 05/06/2017 • Par Auteur associé • dans : Opinions

Michel Lefeivre, président du SNSP
Michel Lefeivre, président du SNSP Joseph Melin
Les groupes privés montrent un intérêt grandissant pour la gestion de salles de spectacles. Pour les professionnels du secteur public du spectacle vivant, les élus doivent se garder de mettre sur le même plan les logiques publique et privée.

Michel Lefeivre, président du Syndicat national des scènes publiques

Grâce à une politique volontariste des collectivités territoriales ces cinquante dernières années, la France s’est dotée d’un parc de scènes publiques de proximité offrant à tous un accès à l’art et à la culture. S’il n’existe aucune statistique nationale agrégée à ce jour, nous en recensons plus de 2.000 sur l’ensemble du territoire.

Ces lieux, ouverts presque toute l’année participent à l’animation de votre territoire, assurent des missions d’éducation artistique et culturelle, accueillent des artistes en résidences, des scolaires, des cours de théâtre, de cirque, de danse etc…

Cette politique de ville participe de la mixité sociale, du vivre ensemble ; elle permet le déplacement du citoyen vers l’autre, vers l’universel.

Au total, les scènes publiques, par leur nombre et l’engagement de leurs équipes, créent un immense maillage territorial –quasi exhaustif- et, partant, assurent une large diversité de diffusion des esthétiques de l’Art : une étude récente du SNSP relève plus de 125.000 représentations à l’endroit de ce seul réseau fréquentées par plus de 25 millions de spectateurs chaque année !

Arbitrages douloureux

Ces toutes dernières années, le paysage administratif a changé. Des communes se sont regroupées, des métropoles ont été créées, des régions au périmètre élargi ont été reformatées. Toutes ces entités territoriales, nouvelles ou anciennes, conservent la possibilité d’investir dans la culture, compétence partagée. Dans le même temps, une politique de restriction budgétaire sans précédent a été mise en place, vous contraignant –via une baisse drastique des dotations de l’Etat et une augmentation de certaines charges- à faire des arbitrages douloureux dans vos budgets. Ainsi, chaque euro dépensé doit être soupesé pour vous permettre de financer les services publics dont vous avez la responsabilité dans une enveloppe financière chaque année plus contrainte.

Ainsi, toute dépense culturelle doit aujourd’hui prendre en compte des contraintes économiques, sociale, d’aménagement du territoire. Mais la dépense culturelle est avant tout un investissement. Les scènes publiques, conscientes de ces évolutions, prennent en compte ces priorités, tout en assurant leurs missions premières essentielles : la place de la culture au plus proche des habitants, la fréquentation des œuvres par les citoyens, l’éducation artistique et culturelle notamment en direction des jeunes générations. Nos lieux sont souvent pleins et nous parvenons aussi, grâce à des actions hors les murs, à faire venir un public qui ne serait pas déplacé spontanément pour des œuvres nouvelles, des artistes moins connus.

Ce travail permanent élargit l’horizon. Il entretient et développe le lien social. Ces missions premières sont la contrepartie des moyens que vous accordez. Nous accomplissons ainsi ces missions d’intérêt général avec force et fierté !

Ne pas déserter le terrain

Aujourd’hui nous lisons parfois que ces missions pourraient être assurées par des sociétés commerciales ; des groupes privés –et pas des moindres- se positionnent mais leur modèle économique repose plus sur un amortissement des coûts de production de leurs propres spectacles que sur un travail en profondeur au long cours d’action culturelle. Nous vous appelons, vous les élus, à ne pas déserter ce terrain essentiel et, au contraire, à encourager et soutenir des politiques culturelles audacieuses et enthousiastes.

Cette belle politique de ville que vous avez mise en place il y a de nombreuses années est plus que jamais d’actualité. Elle est même d’une incroyable modernité.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les scènes publiques sont un outil efficace de démocratisation de la culture

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X