Transports

Cars longue distance : les collectivités doivent-elles financer de nouvelles gares ?

| Mis à jour le 04/05/2017
Par • Club : Club Techni.Cités

Compte Flick de Viaggio Routard

Certains arrêts utilisés par les opérateurs privés manquent de confort. Mais est-ce aux collectivités territoriales de mettre la main au portefeuille ?

 

En créant les autocars privés de longue distance, la loi « Macron » du 6 août 2015 n’a pas réglé la question de leurs arrêts, renvoyant celle-ci à un décret ultérieur. Qui se fait attendre. Pendant ce temps, les voyageurs doivent parfois patienter sous la pluie, dans des arrêts dénués d’abris, de bancs, de toilettes…

Une enquête réalisée par l’opérateur Flixbus en avril auprès de 40 000 clients révèle une insatisfaction à l’égard de certains arrêts, en particulier en Ile-de-France. Ainsi, la gare routière de Massy-Palaiseau arrive en queue de peloton, alors que celles de Grenoble et de Toulon caracolent en tête. Mais cette étude est à nuancer à plusieurs titres.

Vide juridique

Bon nombre de villes desservies par Flixbus, Ouibus ou Transdev, disposent d’une gare routière qui offre, en général, tous les services requis. L’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), qui recense ces arrêts, indique dans son rapport annuel de 2016 : « Les opérateurs de ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

1  |  réagir

04/05/2017 09h13 - ratonus

Oui, il serait normal que les opérateurs participent au financement de l’infrastructure. Les collectivités n’ont pas demandé un arrêt des cars Macron. De plus elle ne sont pas rémunérées sur le prix du billet. Enfin, il est peu probable qu’elles retirent un quelconque bénéfice au niveau du commerce local.
Pour ce qui est des gares « SNCF », il faut savoir que les toilettes « publiques ne sont pas accessibles sauf à payer quelques dizaines de centimes et ceci même pour les voyageurs munis de billets; ce qui est déjà tout à fait anormal.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X