Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Présidentielle

Les maires ruraux, « fantassins de la République » face à Marine Le Pen

Publié le 02/05/2017 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

campagne ruralité village
Flickr CC by nd Serge Vincent
Pour la première fois, une association pluraliste d’élus, l’Association des maires ruraux de France se prononce en faveur d’un candidat à la présidence de la République, Emmanuel Macron. Le risque Marine Le Pen est trop « grand » pour « détourner le regard », juge-t-elle.

La plus turbulente des associations d’élus ne faillit pas à sa réputation en cet entre-deux tours de la présidentielle. Alors que ses consoeurs observent une réserve scrupuleuse, l’Association des maires ruraux de France appelle à voter pour Emmanuel Macron. Le risque Marine Le Pen est trop « grand » pour « détourner le regard», juge l’AMRF dans un communiqué publié le 2 mai 2017. Les maires ruraux s’érigent en « fantassins de la République » face à la candidate du Front National. « A situation extraordinaire, prise de position extraordinaire », justifie le président de l’association, Vanik Berberian. Un engagement qui a fait l’unanimité au sein du bureau de l’AMRF.

Etats GénéReux de la ruralité

Des maires ruraux ont particulièrement mal vécu les scores élevés du FN dans leur commune. « Beaucoup de collègues sont accablés  », confie Vanik Berberian.« La seule qui, en 2012, a fait un meeting sur la ruralité, c’est Marine Le Pen », se désole-t-il.

Vanik Berberbian, pour sa part, a voté en faveur d’Emmanuel Macron, parce qu’il veut « régénérer la politique ». Proche de François Bayrou, le président de l’AMRF n’a pas pour autant été convaincu par le discours du candidat sur la ruralité, « typique des urbains, c’est à dire centré sur l’agriculture ».

Aussi, l’AMRF n’entend pas donner « carte blanche » à Emmanuel Macron, dont le vote révèle une fracture. Quand la ruralité et les territoires urbains se sont montrés plutôt rétives au candidat d’En Marche, les grands centres urbains ont massivement voté en sa faveur. « La France rurale souffre d’être maintenue à la marge et ignorée par les pouvoirs publics qui n’ont que le mot « métropolisation » à la bouche », met en garde l’association.

Et l’AMRF, qui rassemble environ 10 000 maires de petites communes, de mettre en avant les 150 propositions formulées par ses soins dans le cadre des Etats GénéReux de la Ruralité. En bonne place : la prise en compte de « l’espace » dans la Constitution et les grandes politiques publiques, le déploiement du très haut débit et une réforme des dotations qui varie du simple au double en fonction de la taille de la population.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les maires ruraux, « fantassins de la République » face à Marine Le Pen

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X