Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Ressources humaines

Absentéisme : une circulaire sans intérêt voire nocive, selon les syndicats

Publié le 26/04/2017 • Par Claire Chevrier • dans : A la une, A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Absentéisme
CC mikecogh on Flickr
Si dans son intitulé, la circulaire du 31 mars 2017 publiée le 18 avril 2017, parle de prévention et de contrôle des absences, elle met surtout l'accent sur les contrôles. Les syndicats estiment le moment très mal choisi en ces temps de fonctionnaires bashing, d'autant qu'elle n'apporte rien de nouveau. Johan Theuret, président de l'association des DRH des grandes collectivités territoriales, commente les apports et les limites de ce texte.

« Dans cette circulaire, il n’y a rien de nouveau, ce n’est qu’un rappel du cadre législatif et réglementaire », regrette Mylène Jacquot, secrétaire générale de l’Union des Fédérations de Fonctionnaires et Assimilés CFDT. « On aurait pu s’en dispenser : ce texte est inefficace et inopportun : il peut apporter le trouble dans les esprits », ajoute Annick Fayard, secrétaire nationale à l’UNSA Fonction publique.

En effet, cette circulaire qui rappelle notamment que toute absence doit être justifiée dans les 48h et que des contrôles peuvent être effectués par les employeurs, fait craindre aux syndicats une nouvelle stigmatisation contre l’absentéisme dans le secteur public en ces périodes de fonctionnaire bashing.

« Cette circulaire sous entend que les ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Absentéisme : une circulaire sans intérêt voire nocive, selon les syndicats

Votre e-mail ne sera pas publié

yannick MARTIN

27/04/2017 07h14

la CNRACL ,ce doit d informer , est surtout mieux communiquer les collectivités sur l absentéisme au moment de la constitution d un dossier sur la retraite , car beaucoup de départ son différer a cause des arrêts maladie .Non seulement elle n e communique pas ….mais en plus elle ne répond pas .A de nombreuses reprise j ai eu l occasion de demander des renseignements, c est une véritable galère !il nous renvoie , auprès du CDG du Département , ou de notre collectivités , qui eux n on pas forcement tout les outils pour répondre .Voilà c est un constat que vives des milliers d agents , qui ce demande ou passe leurs cotisations …

D Pontin

27/04/2017 12h02

l’absentéisme des agents publics s’il trouve une de ses causes dans la pénibilité de certains métiers est aussi largement du à une mauvaise organisation du travail. Or l’organisation du travail est avant tout le rôle des cadres qui ne remplissent souvent que mal ce rôle soit parce qu’ils sont aussi victimes d’une mauvaise organisation du travail, soit parce qu’il ne leur est jamais demandé de comptes sur ce volet de leur activité. Une fois de plus la démarche va être de gérer les symptômes sans remonter aux causes !!!!

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X