Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Outre-mer

Guyane, Mayotte : les grandes oubliées de la République

Publié le 28/04/2017 • Par Marie-Pierre Bourgeois Pierre Cheminade Sylvie Luneau • dans : Actu experts finances, France

robinet argent
viperagp - Fotolia.com
Crise de l’eau, revenu de solidarité active deux fois plus bas qu’en métropole, classes de 70 élèves et plus, forte immigration illégale… La Guyane et Mayotte ont beau être deux départements français, leur situation est hors norme. Elle révèle les graves défaillances de l’Etat, difficilement comblées par les collectivités locales.

« Comment pouvons-nous continuer à lancer des fusées sur fond de bidonvilles ? » L’indignation est signée François Mitterrand en… 1985. Trente ans plus tard, la Guyane souffre toujours de graves retards de développement et catalyse les ratés de l’Etat français et des collectivités en outre-mer. Si la situation guyanaise est connue, la grève du collectif des « 500 frères contre la délinquance » s’est chargée de rappeler les difficultés immenses de ce territoire, pourtant département français depuis 1946.

A plus de 11 000 kilomètres de là, c’est la quasi-absence d’eau potable à Mayotte qui cristallise les défaillances de l’Etat. Si la crise hydrique s’explique notamment par les fortes sécheresses du mois de décembre – qui marque pourtant le début de la saison des pluies –, elle en dit long sur la situation du département le plus pauvre de France.

  • Outre-mer : les régions haussent le ton pour obtenir des moyens
  • Grève en Guyane : « les politiques publiques créent plus de problèmes qu’elles n’en résolvent »

Des infrastructures mal adaptées

« Le principal problème des collectivités mahoraises est celui de l’adaptation des infrastructures à la population », explique un fin connaisseur de la situation, qui rappelle que « tous les jours, l’équivalent d’une classe maternelle naît dans les trois maternités de la plus grosse ville de l’île, Mamoudzou ».

Les communes peinent ainsi à répondre aux problématiques propres à la jeunesse sur un territoire dont la moitié de la population est âgée de ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Guyane, Mayotte : les grandes oubliées de la République

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X