Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections présidentielle 2017

Politique de la ville : les représentants de cinq candidats devant les associations d’élus

Publié le 20/04/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la une, France

commission commune politique de la ville
AMF
Invités par la commission commune réunissant France urbaine, l’AMF et Ville & Banlieue, les représentants de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron et François Fillon ont détaillé le 19 avril leurs propositions en matière de politique de la ville.

Les quatre questions envoyées par France urbaine, l’AMF et Ville & Banlieue aux représentants des cinq principaux candidats à l’élection présidentielle étaient très précises : elles concernaient leurs perspectives pour la politique de la ville, leurs priorités en matière de politiques de l’habitat et d’éducation et les leviers à mettre en œuvre pour favoriser l’insertion, l’emploi et l’innovation dans les quartiers prioritaires. En 30 minutes chacun, les représentants n’ont pas tous répondu précisément aux interrogations des élus, mais ont détaillé leur vision globale sur ce sujet peu abordé au cours de la campagne présidentielle. Verbatim.

 Jean-Jacques Bridey (député du Val-de-Marne, En Marche) : « Un pacte de confiance doit être signé entre l’État et les collectivités »

« Il faut recentrer la politique de la ville sur les individus plutôt que sur les territoires. Elle doit être une politique contractuelle, entre l’État et les collectivités. Pour cela il faut un pacte de confiance, qui sera proposé dès le mois de septembre. Ce pacte doit permettre une certaine liberté, donner de la souplesse à la ville ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Politique de la ville : les représentants de cinq candidats devant les associations d’élus

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X