Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politiques culturelles

Bibliothèques : 1 satisfecit, 4 constats et quelques conseils de l’IGB

Publié le 14/04/2017 • Par Hélène Girard • dans : France

380 X 253 bibliotheque ordinateur CCO -UNE
CCO
Dans son rapport d’activité pour 2016, l’Inspection générale des bibliothèques (IGB) salue la capacité des équipements de lecture publique et des BU à innover et améliorer leurs services aux publics, malgré un contexte budgétaire peu favorable.

Sur la base de 23 missions effectuées en 2016, le rapport d’activité annuel de l’Inspection générale des bibliothèques (IGB) dresse un état des lieux du paysage et de l’activité des bibliothèques territoriales et universitaires.

1-Amélioration des services

Avec pour commencer un constat qui va donner du baume au cœur des bibliothécaires, confrontés, pour beaucoup d’entre eux, aux affres des arbitrages cornéliens imposés par des budgets réduits :

Au-delà de leurs différences, les bibliothèques universitaires et les bibliothèques de lecture publique continuent à améliorer leurs services aux usagers dans un contexte de baisse des moyens qui leur sont alloués et de reconfiguration de leur périmètre territorial.

Et Pierre Carbone, doyen de l’IGB, de préciser dans sa longue introduction :  « elles avancent à des rythmes divers dans la transition numérique, dans la diversification des services sur place et à distance, mais leur fréquentation ne baisse pas, et elles restent avant tout des lieux physiques, de lecture, d’étude, de vie culturelle et sociale, ce qui rend souvent nécessaire d’investir pour faire évoluer les équipements et les réseaux. »

Ces constats sont d’ailleurs en résonance avec de récentes données chiffrées sur le secteur du livre et de l’édition.

2-Progrès des politiques intercommunales

Le paysage de la lecture publique porte de plus en plus l’empreinte de l’intercommunalité. « Les missions réalisées dans les bibliothèques territoriales ont permis de mesurer les progrès de l’intercommunalité, à des degrés divers et sous différentes formes», constate le rapport. L’IGB note aussi les efforts des communautés d’agglomérations pour mieux structurer leur réseau.

En outre, au vu des équipements visités, « le cadre municipal montre ses limites et la coopération intercommunale, sans forcément aller dans tous les cas jusqu’au transfert de compétences, devrait être renforcée. »

Bibliothèque intercommunale de la communauté de communes de Felletin-Aubusson  (Creuse-Grand Sud), ©hg

Bibliothèque intercommunale de la communauté de communes de Felletin-Aubusson (Creuse-Grand Sud), ©hg

3-Une gouvernance partagée Etat-collectivités autour du numérique

En matière de développement de numérique dans les bibliothèques, l’IGB observe qu’« une mutation importante s’enclenche dans les bibliothèques territoriales ». Avec des équipements, « de plus en plus hybrides » et présents sur le web, et « qui référencent et enrichissent leurs métadonnées catalographiques, créent des espaces de sociabilité, constituent et développent leurs bibliothèques numériques. » Une  mutation que l’IGB estime soutenue par le programme des Bibliothèques numériques de références (BNR), aujourd’hui réparties, au nombre de 21, sur le territoire national, et dont elle a fait le bilan dans un rapport publié en novembre 2016.

L’IGB considère que le programme des BNR a contribué à faire émerger « un nouveau mode de gouvernance entre l’Etat et les collectivités territoriales, fondé sur l’incitation et le partenariat, dans le sens d’une vision partagée de la lecture modernisée et augmentée par le numérique. » Pour l’IGB, « la contractualisation au moyen de la signature de conventions-cadres devrait formaliser l’aboutissement de cette démarche conjointe. »

Et l’IGB de préconiser un maintien du programme des BNR sur le registre de l’excellence, quitte à réorienter certains projets vers d’autres dispositifs, comme les contrats numériques, ou bien à créer un statut intermédiaire.

©CC0 via Pixabay

©CC0 via Pixabay

4-Un nécessaire renforcement de l’engagement pour la laïcité

« La place que [les bibliothèques] font à la laïcité et au fait religieux prend une importance et un relief particuliers »,souligne l’IGB. Un sujet auquel elle a consacré un rapport rédigé fin 2016 publié en janvier 2017. En bibliothèque, précise l’IGB, la laïcité se traduit par « la mise en perspective » de la diversité « des religions dans leur diversité mais aussi des convictions spirituelles non religieuses ou critiques » dans d’une politique documentaire « explicite, validée par la collectivité et prenant en compte l’offre dans les bibliothèques du territoire ».

L’inspection préconise donc un engagement plus fort des bibliothèques, dans la perspective d’ «une éducation et d’une pratique citoyenne de laïcité. »

 

Les BU, impliquées dans  la « vie locale » ?

L’IGB consacre une partie de son rapport d’activité 2016 aux services documentaires et bibliothèques universitaires (BU), secteur en pleine reconfiguration du fait de la structuration territoriale des équipements d’enseignement supérieur. Sujet auquel elle a consacré un rapport spécifique  en décembre 2016. Pour l’inspection, les services documentaires peuvent constituer « des facteurs d’ouverture [des équipements d’enseignement supérieur] au monde extérieur (par l’accueil d’usagers extérieurs, l’organisation de manifestations à l’adresse de publics larges, le lien avec la vie culturelle locale) et d’innovation (avec les archives ouvertes, l’open access, les évolutions pédagogiques, etc.)».

Comment s’inscrire à la newsletter Culture-Documentation

Une fois inscrit à la newsletter Culture-Documentation, vous la recevrez tous les 15 jours dans votre boîte mail.

Avant toute chose, vous devez disposer d’un compte personnel sur le site de la Gazette.

1-Allez sur la page d’accueil, et en haut à droite, cliquez sur « connexion ».

CONNEXION NL Capture

Puis remplissez les différents champs de renseignement présentés.

Si vous avez déjà un compte, connectez-vous comme d’habitude.

2- Une fois le compte créé, retournez dans « mon compte ».

Choisissez « mes newsletters et alertes forum »

ABONNEMENT NL Capture

Puis choisissez dans le menu la « Newsletter Culture & Documentation » dans le menu proposé.

JEMABONNE Capture

Merci pour votre abonnement !

 

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Bibliothèques : 1 satisfecit, 4 constats et quelques conseils de l’IGB

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X