Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[EDITORIAL] Présidentielle

Pourquoi nous sommes fâchés

Publié le 14/04/2017 • Par Jean-Marc Joannès • dans : France

presidentielle-2017
La Gazette/Pascale Distel
Ouf ! On arrive au terme d’une campagne électorale particulièrement laborieuse, voire pénible. Une campagne polluée par les « affaires », où aucun des grands sujets de préoccupation du monde territorial n’a véritablement fait l’objet de débats sérieux. A peine certains ont-ils été abordés, souvent caricaturés.

Ouf ! On arrive au terme d’une campagne électorale particulièrement laborieuse, voire pénible. Une campagne polluée par les « affaires », où aucun des grands sujets de préoccupation du monde territorial n’a véritablement fait l’objet de débats sérieux. A peine certains ont-ils été abordés, souvent caricaturés.

Crédibilité

La faute à qui ? Sans doute et d’abord aux candidats. Quand ils n’ont pas évité le débat, ils ont rarement répondu de façon crédible ou argumentée. Supprimer 500 000 (ou même 120 000) postes de fonctionnaires ou, à l’inverse, augmenter sensiblement leur nombre : à quel prix pour le service public ? Réduire les dotations aux collectivités et les contraindre à une baisse des dépenses de fonctionnement : pourquoi et avec quels effets sur la relance de l’investissement et la qualité du service rendu ? C’est à ce genre de questions que l’on était en droit d’attendre des réponses claires et précises, bien au-delà des formules d’esquive toutes faites et creuses, du type « tout le monde doit participer au redressement ». Au total, une seule position aura été majoritairement défendue : il faut une pause dans la réforme territoriale. On peut partager ce vœu. Mais reconnaissons que cela ne donne pas un élan mobilisateur et exaltant…

Risques

Inexactitudes et approximations auront aussi été le quotidien des débats. C’est là que les journalistes portent une grande responsabilité dans la triste médiocrité de ce qui aurait dû être un grand rendez-vous d’échanges d’idées : en jouant la carte des débats politisés ressemblant à des jeux concours de télé-réalité.

Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, la rédaction de « La Gazette » a posé, en termes simples, les dix questions qui fâchent. En essayant d’ordonner, comme depuis le début de cette campagne électorale, les positions des candidats en lice pour le premier tour de la présidentielle. Un exercice difficile, voire risqué, tant certains programmes manquent de précision et de réponses claires ; sans parler de purs effets d’annonce.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pourquoi nous sommes fâchés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X