Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Election présidentielle 2017

Présidentielle : faut-il nationaliser l’accès au numérique ?

Publié le 14/04/2017 • Par Romain Mazon • dans : France

Fotolia_47795373_XS
Fotolia jessica80
Les questions qui fâchent 5/10 : la Gazette fait le tour des questions qui font débat dans la campagne et concernent les collectivités territoriales et la fonction publique territoriale. Aujourd’hui, les programmes en matière de société numérique : très haut débit, dématérialisation… Sans le revendiquer, certains candidats s’inscrivent largement dans les pas du quinquennat Hollande.

Une fois n’est pas coutume, les principaux candidats affichent des propositions relativement proches en matière de société numérique. C’est d’ailleurs la première élection présidentielle dans laquelle les sujets numériques occupent une telle place dans les programmes. Et certains, à l’instar de Nicolas Dupont-Aignan ou Jean-Luc Mélenchon, se montrent même très pointus.

On relève ainsi un certain consensus s’agissant de l’aménagement numérique du territoire : tous veulent aller plus vite, plus fort, avec plus de débit fixe et mobile, partout sur le territoire. Mais qui pourrait proposer le contraire ? La manière d’y parvenir peut cependant différer. François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Marine Le Pen (qui développe peu) poursuivent, voire renforcent, l’actuel Plan France très haut-débit.

Logiciels libres et souveraineté numérique

Pour leur part, Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Luc Mélenchon se veulent plus volontaristes. Le candidat de Debout la France veut orienter les fonds prévus pour des « grands projets inutiles » (type TGV Lyon Turin) vers la couverture du territoire. Il veut aussi casser « les baronnies des grandes entreprises publiques », en faisant de l’Etat, pour un temps, l’actionnaire majoritaire d’Orange et en lançant une OPA amicale sur Nokia-Alcatel…

Jean-Luc Mélenchon, projette, lui, en sus de la couverture du territoire en très haut-débit sous cinq ans, le déploiement d’infrastructures publiques et de fournisseurs d’accès associatifs.

Il présente, comme Nicolas Dupont-Aignan, un programme très ambitieux de développement du logiciel libre, sous pilotage étatique. Pour Jean-Luc Mélenchon, « pour en finir avec la mainmise du secteur privé sur les logiciels », il faut généraliser « les logiciels libres pour l’ensemble des administrations et établissements publics » et soutenir les « initiatives libres, en dirigeant notamment la commande publique vers ces solutions ».

Nicolas Dupont-Aignan inscrit son initiative dans la reconquête d’une souveraineté numérique, en termes d’infrastructures, comme en termes de « système d’exploitation utilisé par l’Etat ».

L’affaire Snowden est passée par là, tant les candidats manifestent leur volonté de défendre une souveraineté numérique. Mais pour François Fillon, comme pour Emmanuel Macron, elle n’est pas nationale, elle est européenne.

Dématérialisation massive des services publics

Les candidats se glissaient déjà dans la continuité du quinquennat Hollande, sur les infrastructures, en prolongeant ou amplifiant le plan France Très Haut Débit. L’héritage est encore flagrant en matière de dématérialisation des services publics. Sans jamais le citer, François Fillon ou Emmanuel Macron reprennent à leur compte le projet France Connect, ou la notion « d’Etat plateforme » (citée, elle par Emmanuel Macron) développée par Henri Verdier, à la tête d’Etalab, puis de la Dinsic. Pour l’ancien ministre de l’Economie et du numérique, 100 % des démarches administratives devront être réalisables « par internet » d’ici à 2022. Quid des démarches sous responsabilité des collectivités territoriales ? Ce n’est pas précisé. Idem pour François Fillon.

Pour Jean-Luc Mélenchon, cette dématérialisation des services publics doit se faire « dans une démarche de design pour tou·te·s, tout en maintenant les services physiques de proximité ». Il est d’ailleurs le seul à formuler des propositions en matières d’accessibilité numérique et à insister autant sur l’inclusion numérique, et sur une nécessaire médiation numérique.

Nicolas Dupont-Aignan et François Fillon veulent poursuivre le développement de l’open data.

Gouvernance étatique

Pour ceux qui l’évoquent, la gouvernance du numérique part de l’Etat. Aucun n’envisage une décentralisation du sujet, à l’instar du livre blanc de la FNCCR présenté en novembre 2016, qui ambitionnait un rôle bien plus prépondérant des collectivités locales.

Cet article est en relation avec les dossiers

Cet article fait partie du Dossier

Présidentielle 2017 : les enjeux-clés pour les collectivités territoriales

Sommaire du dossier

  1. Présidentielle 2017 : les enjeux-clés pour les collectivités territoriales
  2. Présidentielle : faut-il supprimer le Sénat ?
  3. Ce qu’attendent les acteurs locaux des candidats à la présidentielle
  4. Présidentielle, législatives : quel coût pour les communes ?
  5. Présidentielle : faut-il réduire la part du nucléaire et accélérer la transition énergétique ?
  6. La lutte contre la fracture territoriale, le passage obligé des candidats ?
  7. Le réseau Rn2a demande aux candidats de s’engager pour des archives « citoyennes »
  8. Présidentielle : faut-il instaurer un revenu universel ?
  9. Présidentielle : le logement social doit-il être réservé aux plus pauvres ?
  10. Présidentielle : doit-on abroger la réforme territoriale ?
  11. Présidentielle : faut-il faire jouer la «Clause Molière» ?
  12. Les bibliothécaires demandent un équipement accessible en 15 min
  13. Les banlieues : grandes oubliées de la présidentielle ?
  14. Les propositions institutionnelles de Jean-Luc Mélenchon : en route pour une VIè République
  15. Primaire à gauche : ce que l’on sait des programmes des candidats
  16. Présidentielle : faut-il nationaliser l’accès au numérique ?
  17. Transition énergétique : ce que prévoient les candidats sur le volet financier
  18. Vieillissement : les candidats ne proposent rien de vraiment jeune
  19. Primaire de la droite et du centre : les fonctionnaires aux enchères ?
  20. Logement : les programmes des candidats ne « cassent pas des briques »
  21. Présidentielle : doit-on aller vers une laïcité de combat ?
  22. Nicolas Dupont-Aignan : « La France est en train de crever »
  23. Déserts médicaux : ce que proposent les candidats à la présidentielle
  24. Présidentielle : faut-il supprimer des postes de fonctionnaires ?
  25. « Les fonctionnaires en faveur de François Fillon parient qu’il ne tiendra pas ses promesses »
  26. Le comparatif des programmes des candidats à la primaire de droite
  27. Présidentielle : ce que propose Benoît Hamon pour rénover la démocratie
  28. Revenu universel, réforme du RSA… Que proposent les candidats en matière de minima sociaux ?
  29. Emmanuel Macron prescrit une cure de rigueur aux collectivités territoriales
  30. Le credo jacobin de Marine Le Pen
  31. Comment relancer les investissements : les candidats répondent à la FNTP
  32. Les candidats pas assez ambitieux pour la lutte contre la pauvreté selon les associations
  33. Alain Juppé, le Girondin
  34. François Fillon : les paradoxes d’un notable jacobin
  35. Jean-François Copé : « Fusionnons les départements et les régions »
  36. François Fillon : « Il faut réduire les effectifs dans la fonction publique »
  37. Présidentielles : l’environnement, ça commence à se défaire ?
  38. Alain Juppé : « Le statut de la fonction publique a ses raisons d’être »
  39. Nicolas Sarkozy : « Les fonctionnaires devront travailler davantage »
  40. Jean-Frédéric Poisson : « Mettons fin à la logique du déracinement en renforcant les départements »
  41. Nathalie Kosciusko-Morizet : « Le statut du fonctionnaire n’a plus lieu d’être dans de nombreux domaines »
  42. Bruno Le Maire : « Le statut de la fonction publique ne doit plus être la règle, mais l’exception »
  43. Jean-Luc Bennahmias : « l’accueil des migrants permettrait de repeupler les villages français »
  44. François de Rugy : « la décentralisation est le rendez-vous manqué de François Hollande »
  45. Pourquoi les élus à la culture demandent une reconfiguration de la Rue de Valois
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Présidentielle : faut-il nationaliser l’accès au numérique ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Gilbert Enguehard

18/04/2017 09h07

Pourquoi pas les cerveaux humains? Entre les nationalisations à tour de bras, l’intelligence artificielle et la politique politicienne, une fois tout nationalisé, que restera-t’il de la personnalité, de la création, de l’envie de se faire plaisir? Autant prendre de suite le régime de la Corée du Nord.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X