Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budgets primitifs 2017

La gestion de crise s’installe dans les départements

Publié le 14/04/2017 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

piecesOK
Fotolia Elena Milevska
Les dépenses sociales plombent toujours lourdement les budgets 2017 des départements, qui réagissent pour maîtriser leurs dépenses de fonctionnement. Mais, dans l'immédiat, les départements les plus fragiles n'auront d'autre choix que de limiter les investissements.

« Les départements sont dans une impasse financière : entre des dotations qui diminuent, des charges qui augmentent et l’incapacité pour pas mal d’entre nous de payer convenablement le RSA et l’APA, puisque l’Etat ne compense plus ! » C’est ainsi que Dominique Bussereau, président (LR) de l’Assemblée des départements de France (ADF) et du département de Charente-Maritime, résume la situation financière de cet échelon de collectivités dont la préoccupation n° 1 est indiscutablement le dynamisme des dépenses obligatoires au titre des aides sociales. Celles-ci continuent d’augmenter : +1,8 % entre 2015 et 2016 pour atteindre 39,24 milliards d’euros, soit 53 % des dépenses totales(1). En Ariège (153 000 hab.), ce ratio atteint même 65 %.

En ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La gestion de crise s’installe dans les départements

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X