Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement

En Nouvelle Aquitaine, l’observatoire Nafu affûte la connaissance du foncier grâce aux données publiques

Publié le 14/04/2017 • Par Hélène Lerivrain • dans : Innovations et Territoires, Régions

paysage-foret_pins
PHOVOIR
L’observatoire des espaces naturels, agricoles, forestiers et urbains (Nafu) a été créé pour répondre à des enjeux en matière de foncier. Les données mises en ligne s’adressent aux collectivités, aux acteurs du développement local, aux services de l’Etat… La gouvernance est partagée entre l’Etat et la région, qui collectent les informations. Elles sont traitées par un groupement d’intérêt public.

Pas moins de 40 millions de mètres cubes de bois se retrouvent à terre, le 24 janvier 2009, après le passage de la terrible tempête Klaus, qui ravage le massif forestier aquitain, touché à plus de 40% de ses 223 000 hectares. Très vite, comme après chaque tempête, la question de la réutilisation des sols se pose. Une question épineuse qui est à l’origine de la création de l’observatoire des espaces naturels, agricoles, forestiers et urbains (Nafu), dont les données fiables et objectives sur l’occupation des sols aident, depuis cinq ans, les décideurs à orienter leurs choix stratégiques.

Car, à l’époque, après Klaus, les demandes d’autorisation de défrichement des bois se multiplient pour permettre la réalisation d’installations photovoltaïques au sol. Le président du conseil général des Landes réagit : inquiet, il interpelle le préfet de région fin 2011 qui, à son tour, réunit tous les acteurs du territoire afin d’envisager la mise en place d’un dispositif d’observation du phénomène de consommation des sols. L’observatoire Nafu naît officiellement le 26 juin 2012, lors du premier comité de pilotage. La gouvernance est partagée entre l’Etat et la région Aquitaine, qui produisent de la donnée.

Le groupement d’intérêt public « aménagement du territoire et gestion des risques » (GIP Atgeri) est, lui, chargé de mettre en place les outils de croisement, d’analyse et de diffusion des données qui doivent orienter les choix stratégiques en matière de consommation ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article fait partie du Dossier

Open Data et réutilisation des données publiques : des promesses vertigineuses

Sommaire du dossier

  1. Ce qu’il faut retenir du projet de loi pour une République numérique
  2. Révision à la baisse de l’opendata dans les collectivités locales
  3. En Nouvelle Aquitaine, l’observatoire Nafu affûte la connaissance du foncier grâce aux données publiques
  4. Open data : l’Occitanie est un territoire-pilote
  5. Le décret sur les données de référence, nouvelle pierre pour la généralisation de l’opendata
  6. « L’open data est de plus en plus ancré dans les pratiques »
  7. Projet de loi Valter : un (tout) petit pas pour l’opendata
  8. Réutilisation des données publiques : des promesses vertigineuses
  9. L’ouverture des données publiques en France reste perfectible
  10. L’open data, atout maître dans la course aux économies ?
  11. Mobilités : les collectivités se rapprochent d’Uber, Waze et Blablacar
  12. La métropole, « bonne échelle pour développer le service public local de la donnée »
  13. Le rapport Trojette habille pour l’hiver les redevances sur les données publiques (1/2)
  14. Le rapport Trojette : les acteurs du secteur saluent un bon point de départ (2/2)
  15. Les avis de la Cada en open data, enfin
  16. Le fouillis des licences open data s’éclaircit [Fiche pratique]
  17. Open data : cachez ces données que l’on ne saurait voir
  18. “Les données d’autorité restent un instrument de souveraineté”- Pascal Berteaud, DG de l’IGN
  19. Données publiques : l’échelle des priorités
  20. Open data : le service public augmenté – Des données ouvertes de plus en plus cadrées
  21. Les acteurs publics, gros acheteurs des données… publiques
  22. Données publiques : une nouvelle économie des services publics en débat
  23. OaklandOpenBudget ou quand les citoyens se saisissent de l’Open Data
  24. Open data : quels coûts pour les collectivités territoriales
  25. Open Data : comment les collectivités s’y mettent
  26. Open data : le service public augmenté – 1. Cap sur la réutilisation
  27. Brocas, laboratoire de l’open data des petites communes
  28. Open data : le service public augmenté – 2. L’atout de la mutualisation
  29. Open data : le service public augmenté – 3. Des territoires riches de données
  30. L’open data, véritable voie de modernisation pour les administrations
  31. « L’open data est un révélateur violent de l’inadaptation de l’administration » – Denis Berthault, expert Open Data
  32. Open data et tourisme : un potentiel qui reste à transformer
  33. « Les collectivités, premières bénéficiaires de l’open data » – Claire Gallon, LiberTIC
  34. Interview d’Anne Josso, secrétaire générale adjointe de la CADA
  35. Open data : la transparence démocratique demeure virtuelle
  36. La FING, partenaire et centre de ressources
  37. Pourquoi le dogme de la gratuité des données publiques freine la diffusion de l’open data
  38. Une évaluation sans concession mais lucide de l’open data en Loire-Atlantique
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En Nouvelle Aquitaine, l’observatoire Nafu affûte la connaissance du foncier grâce aux données publiques

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X