Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Election présidentielle 2017

Présidentielle : doit-on abroger la réforme territoriale ?

Publié le 18/04/2017 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

decentralisation-infographie-img-dossier
D.R.
Les questions qui fâchent 7/10 : la Gazette fait le tour des questions qui font débat dans la campagne et concernent la fonction publique territoriale. Aujourd'hui, la décentralisation. Tandis que François Fillon et Benoît Hamon plaident pour le statu quo, Emmanuel Macron veut aller plus loin et supprimer le département sur le territoire des métropoles. A l’exact opposé, Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon entendent faire un sort à la loi NOTRe.

Grande œuvre du quinquennat hollandien, la réforme territoriale ne fait pas, doux euphémisme, l’unanimité. D’un côté, les postulants passés ces dernières années par des fonctions gouvernementales font leur les lois NOTRe, MAPTAM et portant redécoupage des régions. Benoît Hamon, tout comme Emmanuel Macron et François Fillon prônent une pause institutionnelle. Tous trois se veulent peu ou prou girondins et décentralisateurs. Seule originalité dans ce trio, Emmanuel Macron plaide pour la fusion-absorption des départements par les métropoles.

Deux France face à face

Une perspective que Benoît Hamon récuse. Un temps acquis à la suppression de 30 000 communes de plein exercice, François Fillon n’a, lui, plus qu’un seul mot d’ordre en ce domaine : « Ne touchons à rien pendant cinq ans. »

En face de ces trois candidats, Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon défendent le triptyque jacobin commune, département, Etat. A des degrés divers. Jean-Luc Mélenchon souhaite le maintien des intercommunalités et des régions, contrairement à Marine Le Pen. Nicolas Dupont-Aignan se situe au milieu du gué. Chantre de la ruralité, le député-maire de Lourdios-Ichère Jean Lassalle fait aussi de l’abrogation de la loi NOTRe l’un de ses chevaux de bataille. Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade et Philippe Poutou ne sont guère plus tendre avec le nouvel édifice territorial. Un clivage qui recoupe en tout point celui sur la question européenne.

C’est, au final, entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen que la fracture apparaît la plus forte. D’un côté, Emmanuel Macron se fait le porte-voix de des grands groupements urbains, poumons du développement national. De l’autre, Marine Le Pen a les yeux de Chimène pour les villes petites et moyennes, pôles d’équilibres de l’aménagement du pays. Deux France se font face, comme jamais. Un clash territorial qui recoupe, à bien des égards, des antagonismes de classes.

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Présidentielle 2017 : les enjeux-clés pour les collectivités territoriales

Sommaire du dossier

  1. Présidentielle 2017 : les enjeux-clés pour les collectivités territoriales
  2. Présidentielle : faut-il supprimer le Sénat ?
  3. Ce qu’attendent les acteurs locaux des candidats à la présidentielle
  4. Présidentielle, législatives : quel coût pour les communes ?
  5. Présidentielle : faut-il réduire la part du nucléaire et accélérer la transition énergétique ?
  6. La lutte contre la fracture territoriale, le passage obligé des candidats ?
  7. Le réseau Rn2a demande aux candidats de s’engager pour des archives « citoyennes »
  8. Présidentielle : faut-il instaurer un revenu universel ?
  9. Présidentielle : le logement social doit-il être réservé aux plus pauvres ?
  10. Présidentielle : doit-on abroger la réforme territoriale ?
  11. Présidentielle : faut-il faire jouer la «Clause Molière» ?
  12. Les bibliothécaires demandent un équipement accessible en 15 min
  13. Les banlieues : grandes oubliées de la présidentielle ?
  14. Les propositions institutionnelles de Jean-Luc Mélenchon : en route pour une VIè République
  15. Primaire à gauche : ce que l’on sait des programmes des candidats
  16. Présidentielle : faut-il nationaliser l’accès au numérique ?
  17. Transition énergétique : ce que prévoient les candidats sur le volet financier
  18. Vieillissement : les candidats ne proposent rien de vraiment jeune
  19. Primaire de la droite et du centre : les fonctionnaires aux enchères ?
  20. Logement : les programmes des candidats ne « cassent pas des briques »
  21. Présidentielle : doit-on aller vers une laïcité de combat ?
  22. Nicolas Dupont-Aignan : « La France est en train de crever »
  23. Déserts médicaux : ce que proposent les candidats à la présidentielle
  24. Présidentielle : faut-il supprimer des postes de fonctionnaires ?
  25. « Les fonctionnaires en faveur de François Fillon parient qu’il ne tiendra pas ses promesses »
  26. Le comparatif des programmes des candidats à la primaire de droite
  27. Présidentielle : ce que propose Benoît Hamon pour rénover la démocratie
  28. Revenu universel, réforme du RSA… Que proposent les candidats en matière de minima sociaux ?
  29. Emmanuel Macron prescrit une cure de rigueur aux collectivités territoriales
  30. Le credo jacobin de Marine Le Pen
  31. Comment relancer les investissements : les candidats répondent à la FNTP
  32. Les candidats pas assez ambitieux pour la lutte contre la pauvreté selon les associations
  33. Alain Juppé, le Girondin
  34. François Fillon : les paradoxes d’un notable jacobin
  35. Jean-François Copé : « Fusionnons les départements et les régions »
  36. François Fillon : « Il faut réduire les effectifs dans la fonction publique »
  37. Présidentielles : l’environnement, ça commence à se défaire ?
  38. Alain Juppé : « Le statut de la fonction publique a ses raisons d’être »
  39. Nicolas Sarkozy : « Les fonctionnaires devront travailler davantage »
  40. Jean-Frédéric Poisson : « Mettons fin à la logique du déracinement en renforcant les départements »
  41. Nathalie Kosciusko-Morizet : « Le statut du fonctionnaire n’a plus lieu d’être dans de nombreux domaines »
  42. Bruno Le Maire : « Le statut de la fonction publique ne doit plus être la règle, mais l’exception »
  43. Jean-Luc Bennahmias : « l’accueil des migrants permettrait de repeupler les villages français »
  44. François de Rugy : « la décentralisation est le rendez-vous manqué de François Hollande »
  45. Pourquoi les élus à la culture demandent une reconfiguration de la Rue de Valois
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Présidentielle : doit-on abroger la réforme territoriale ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X