Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Bibliothèque

Où en est le portail de prêt numérique en bibliothèque ?

Publié le 05/04/2017 • Par Hélène Girard • dans : France

livre num - UNE
CC0 Public domain
Le ministère de la Culture a publié fin mars 2017 le bilan 2016 du dispositif de prêt numérique en bibliothèque (PNB) mis en place depuis 2012. Une expérimentation qui suscite des réticences de la part de certains professionnels.

Comme en 2016 à la même époque, le ministère de la Culture a publié « les éléments d’évaluation du dispositif Prêt numérique en bibliothèque » (PNB). Mise en place en 2012 sous l’égide de la Rue de Valois, ce portail permet aux bibliothèques francophones qui le souhaitent de proposer le prêt d’ouvrages numériques. Le PNB met en relation les équipements de lecture publique avec les catalogues des éditeurs, par l’intermédiaire de librairies volontaires. Le portail a pour opérateur Dilocom, société d’intermédiation pour les échanges et le partage de données entre acteurs du livre.

1 – La progression des adhésions s’accélère

117 bibliothèques sont aujourd’hui raccordées au PNB, dont 108 équipements ou réseaux français (les autres sont des bibliothèques, suisses et monégasques, ainsi que les bibliothèques des Instituts français à l’étranger). Un an auparavant, le PNB comptait 60 adhérents, dont 54 bibliothèques ou réseaux français. Le recrutement de nouvelles adhésions s’est accéléré à partir de septembre 2015.

Evolution du nombre de bibliothèques raccordées à PNB (tous pays confondus), source : Eléments d’évaluation du dispositif Prêt numérique en bibliothèque, mars 2017

Evolution du nombre de bibliothèques raccordées à PNB (tous pays confondus), source : Eléments d’évaluation du dispositif Prêt numérique en bibliothèque, mars 2017

Quant aux librairies, leur nombre est passé de 37 à 48 en un an. Près de la moitié sont des commerces labellisés « librairies indépendantes de référence » (LIR) ou des « librairies de référence » (LR)

2-Les bibliothèques partenaires se diversifient

Sur les 108 bibliothèques françaises raccordées, le PNB compte :

  • 53 municipales (27 en 2015) ;
  • 34 intercommunales (17 en 2015) ;
  • 19 départementales (9 en 2015).

Surtout, le PNB est loin de concerner les seules grandes collectivités. Dans le détail, le portail alimente aujourd’hui :

  • une dizaine de villes de moins de 10 000 habitants (contre 3 en 2015) ;
  • 23 communes entre 5 000 et 20 000 habitants ;
  • 14 communes entre 20 et 40 000 habitants ;
  • 15 villes ou intercommunalités de 40 à 70 000 habitants ;
  • 7 villes ou intercommunalités de 70 à 100 000 habitants ;
  • environ 25 réseaux de villes ou EPCI de plus de 100 000 habitants, et 17 de plus de 200 000 habitants.

« Ces chiffres montrent l’importance du niveau intercommunal et des effets de mutualisation dans la constitution de collections numériques par les bibliothèques territoriales », soulignent les auteurs du rapport.

Une réponse à l’une des critiques avancées au départ par beaucoup de bibliothécaires, qui pointaient le fait que le PNB n’était abordable que pour les grandes collectivités dotées de moyens financiers et humains. Or, le rapport insiste sur « le rôle important que jouent les bibliothèques départementales dans l’accès des habitants de communes de moins de 10 000 habitants à une offre de livres numériques. L’échelon départemental permet de toucher les publics des zones rurales et périurbaines et participe à l’impact territorial du dispositif. Actuellement plus de 2 000 bibliothèques bénéficient de ces services proposées par les 19 bibliothèques départementales raccordées.»

3-L’offre représente toujours un peu moins des deux tiers de l’offre éditoriale

« Au 1er mars 2017, l’ensemble des titres disponibles aux collectivités via le PNB représentent 71,33 % des titres présents dans l’offre au grand public à périmètre égal (soit en prenant en compte seulement les distributeurs présents dans le PNB) et 53,40 % de l’ensemble des titres grand public, soit une proportion proche de celle observée en 2016 », constatent les auteurs du rapport.

Une stabilité qui risque de faire froncer les sourcils aux détracteurs du PNB, qui reprochent au portail de ne pas mettre à disposition des bibliothèques une offre éditoriale équivalente à celle qui est accessible aux particuliers.

Ce point a fait d’ailleurs partie des Douze recommandations pour une diffusion du livre numérique en bibliothèque, adoptées par les professionnels de la lecture publique, les éditeurs, les libraires, les représentants des auteurs, la FNCC et le ministère de la Culture en décembre 2014.

Pour sa part, le ministère de la Culture avance plusieurs explications à cet écart : d’une part, «plus de 400 marques éditoriales distribuées par les plates-formes de distribution figurant dans le dispositif PNB n’ont pas constitué d’offre pour les collectivités ; d’autre part, 80 % des éditeurs présents sur le PNB proposent l’intégralité de leur offre de livres numériques aux collectivités. En ce qui concerne les 20 % restants, l’écart entre l’offre grand public et l’offre PNB peut s’expliquer par un phénomène de multi-formats, notamment chez des éditeurs de bandes dessinées ou d’ouvrages jeunesse. En effet, seuls les fichiers epub et pdf de ces éditeurs sont disponibles en PNB alors que les titres peuvent être proposés aux particuliers avec une plus grande diversité de formats. »

4-Le prix moyen a baissé

Entre septembre 2015 et mars 2017, le prix moyen du livre numérique accessible par le biais de PNB est passé de 18,13 à 14,10 euros ; le prix médian de 17, 98 à 11, 99 euros.

©CC0 via Pixabay

©CC0 via Pixabay

5-Une politique d’acquisition encore fortement conditionnée par l’offre des éditeurs

Comme le rappelle le rapport, « les conditions des licences sont fixées par les éditeurs. » Les paramètres des licences sont : leur durée, le nombre total de prêts, le nombre de lecteurs pouvant accéder simultanément au même ouvrage. « La nature des acquisitions des bibliothèques est fortement liée à l’offre proposée par les éditeurs, encore en construction et en cours d’enrichissement permanent, plutôt qu’à la seule politique documentaire mise en oeuvre par les établissements.»

En mars 2017, le modèle majoritaire est celui d’une vingtaine de prêts simultanés autorisés (un tiers des licences, contre un peu moins de 45% en février 2016), pour une durée illimité (58% des offres).

Concernant le nombre de prêts, un peu plus d’un quart des licences en autorise 30, et un autre quart ne le limite pas.

Quant au nombre d’ « exemplaires » (licence achetée pour un titre), il s’établit en mars 2017 à 30 654 pour les bibliothèques françaises, soit 7 879 titres acquis en France. Les acquisitions ont bondi en fin d’année 2016, concomitamment avec l’arrivée de nouvelles bibliothèques dans le dispositif PNB (voir le 1er graphique).

Source : Eléments d’évaluation du dispositif Prêt numérique en bibliothèque, mars 2017

Source : Eléments d’évaluation du dispositif Prêt numérique en bibliothèque, mars 2017

 

6-Le nombre de prêts a triplé

Les bibliothèques françaises adhérentes au PNB ont réalisé 133 786 prêts en 2016 (pour 10 450 titres différents) , contre 41 259 en 2015 (pour 3563 titres).

Evolution du nombre de prêts par mois en 2016, source : Eléments d’évaluation du dispositif Prêt numérique en bibliothèque, mars 2017

Evolution du nombre de prêts par mois en 2016, source : Eléments d’évaluation du dispositif Prêt numérique en bibliothèque, mars 2017

Pour les auteurs du rapport, la courbe du nombre de prêts reflète deux évolutions :

  • d’une part, l’augmentation du nombre de bibliothèques raccordées au PNB ;
  • d’autre part, une diffusion des usages, liée à l’enrichissement du catalogue du PNB.

La durée moyenne des prêts (définie par les collectivités) progresse légèrement : de 29 jours à 32, pour une durée effective respectivement de 20 jours environ en 2015 et 21 en 2016. Ce phénomène de retour anticipé s’établit à 46% des prêts. Un phénomène qui n’était pas chiffré dans les données de 2015.

Pour les auteurs du rapport 2016 « le retour anticipé constitue donc une pratique généralisée chez les usagers des bibliothèques présentes dans le  PNB. S’il concerne toutes les catégories éditoriales, il est moins fréquent pour la catégorie des documentaires et livres pratiques (36 % des emprunts). » Mais ils ne vont pas plus loin dans l’analyse du phénomène.

Un groupe de travail interprofessionnel

L’expérimentation « PNB » est suivie Rue de Valois par un groupe de travail réunissant les représentants des acteurs de la chaîne du livre numérique :

  • la société Dilicom, en tant qu’opérateur du PNB ;
  •  le Centre national du livre ;
  • des bibliothèques (celles de Grenoble, de Levallois-Perret, de Montpellier Méditerranée Métropole, de la Ville de Paris, de Strasbourg ;
  • la direction de la lecture publique de la Fédération Wallonie Bruxelles (dont les bibliothèques participent au PNB) ;
  • Carel, le Réseau de coopération pour l’accès aux ressources numériques en bibliothèque ;
  • le Syndicat national de l’édition ;
  • le Syndicat national de la librairie ;
  • la Société des gens de lettres ;
  • des prestataires des librairies et des bibliothèques en matière de logiciels et de diffusion des livres numériques (Archimed, ePagine, Immateriel, Feedbooks).

Ce groupe rédige le rapport présentant « les éléments d’évaluation du dispositif Prêt numérique en bibliothèque. »

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Où en est le portail de prêt numérique en bibliothèque ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X