Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Laïcité

L’Observatoire de la laïcité a remis son rapport d’activité 2016

Publié le 04/04/2017 • Par Brigitte Menguy • dans : Actu juridique, France

630 LAICITE CC0
CC0
Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène ont remis, mardi 4 avril 2017, le quatrième rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité au président de la République. Dans cette version 2016-2017, le bilan annuel de l’Observatoire déplore une méconnaissance « profonde » du droit en vigueur et met l’accent sur la formation à la laïcité et au fait religieux.

 

Quatrième rapport annuel pour l’Observatoire de la laïcité représenté par son président Jean-Louis Bianco et son secrétaire général Nicolas Cadène lors de sa remise officielle au Président de la République, mardi 4 avril 2017. L’occasion de faire état d’une année placée sous le signe de la pédagogie et de l’apprentissage de la laïcité, éléments encore nécessaires dans un contexte politique et social où « les tensions et les crispations sur ces sujets restent importantes ».

Un véritable « service public de la laïcité »

L’Observatoire de la laïcité s’est imposé comme un véritable « service public de la laïcité » à en lire son rapport annuel 2016. Installé en 2013, l’Observatoire a vu ses missions élargies passant d’émission d’avis au gouvernement sur les politiques publiques à mener à la gestion des faits religieux dans le secteur privé, sans oublier la réponse « dans un délai maximum de 48 heures » à une question posée « quotidiennement » par les citoyens, les élus locaux, les administrations publiques, les entreprise ou encore les syndicats relative à un problème d’application de la laïcité. Une forme d’SVP de la laïcité.

Car là reste le problème selon l’Observatoire : la méconnaissance « profonde » des règles applicables en matière de laïcité. Dans ce cadre, l’Observatoire publie régulièrement des guides pratiques, quatre à ce jour en les réactualisant, en fonction notamment des jurisprudences  comme son désormais célèbre « Laïcité et collectivités locales ».

Sans oublier, en octobre dernier, la publication d’un rappel succinct des « Libertés et interdits qui s’inscrivent dans le cadre laïque » notamment sur leurs droits et leurs devoirs des agents publics en vertu du principe de neutralité à laquelle ils demeurent soumis.

Former et encore… former

Parallèlement, en 2016, l’Observatoire de la laïcité a mis à l’honneur de ses missions de délivrer « un discours homogène et non contestable, toujours appuyé sur le droit en vigueur » en étant à l’origine ou comme partenaire de nombreuses formations sur la laïcité et la gestion du fait religieux partout en France.

Ainsi, le rapport annuel fait été de 150 000 enseignants déjà sensibilisés à la laïcité par le ministère de l’Education nationale avec le concours de l’Observatoire de la laïcité. De plus, d’ici à la fin 2017, 20 000 acteurs de terrain (issus des fédérations sportives et d’éducation populaire, écoles du travail social ou associations des quartiers prioritaires de la politique de la Ville) auront été formés dans le cadre du plan « Valeurs de la République et Laïcité » et 10 000 acteurs supplémentaires le seront chaque année suivante.

Par ailleurs, l’Observatoire de la laïcité note dans son rapport que ce type de formations à la laïcité et au fait religieux en France est désormais suivi par les imams détachés (fonctionnaires de pays étrangers) ainsi que par des ministres du culte catholique originaires de pays étrangers à leur arrivée en France.

Il salue également la mise en place par le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Fonction publique de modules généralistes sur la laïcité dans les cycles de formation initiale et d’accueil des nouveaux fonctionnaires, à l’occasion de la formation continue et de la mobilité des agents, ainsi que l’introduction de e-formations sur des sujets plus spécifiques aux faits religieux.

Le ministère de la Justice a quant à lui développé des formations au principe de laïcité et à ses implications dans l’espace carcéral, à destination des aumôniers des différents cultes. Dans ce cadre, l’équipe de l’Observatoire de la laïcité est également sollicitée pour directement intervenir auprès des aumôniers ou des détenus. Le ministère des Affaires sociales et de la Santé a pour sa part fait des « principes et fondements de la laïcité » un axe prioritaire de formation dans les établissements de la fonction publique hospitalière.

Enfin, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international a de son côté multiplié les informations et interventions dans de nombreux pays, pour mieux expliquer notre système laïque. Ce rapport annuel comprend d’ailleurs un recueil précis des perceptions à l’étranger du principe français de laïcité et des interventions à ce sujet dans des pays étrangers.

 

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Observatoire de la laïcité a remis son rapport d’activité 2016

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X