Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Election présidentielle 2017

Les bibliothécaires demandent un équipement accessible en 15 min

Publié le 05/04/2017 • Par Hélène Girard • dans : France

bibliotheque-une
Flickr CC by Yuri Levchenko
L’Association des bibliothécaires de France (ABF) et l'ONG Bibliothèques sans frontières interpellent les candidats à l’élection présidentielle sur la base de 4 questions. Les 2 associations comptent sur les réponses de chacun des postulants à l’Elysée.

Pas de longs développements, seulement 4 questions qualifiées de « majeures ». L’Association des bibliothécaires de France (ABF) et l’ONG Bibliothèques sans frontières ont joué la carte de la concision pour s’adresser aux candidats à l’élection présidentielle. Avec l’espoir d’obtenir, de chacun, une réponse.

Quatre chantiers

Les deux associations leur demandent quelles sont leurs intentions pour :

  1. « préserver l’action citoyenne des bibliothèques » ;
  2. « maintenir, voire accentuer, l’appui de l’État pour aider les collectivités et les universités à compléter [le] maillage territorial » ;
  3. « faciliter l’action des bibliothèques en matière d’accès au numérique » ;
  4. « soutenir l’émergence de projets pertinents [pour élargir les horaires d’ouverture] c’est-à-dire adaptés à leur territoire et qui préservent la qualité du service rendu aux citoyens ».

Proximité

Si la plupart des questions restent ouvertes, les professionnels ne se privent pas de préciser l’étalon qui doit prévaloir en matière de proximité : « tous les habitants de France devraient avoir accès à moins de 15 minutes de chez eux à l’information, à la culture, à l’éducation, en d’autres termes à une bibliothèque, outil de lien social et de lutte contre les inégalités ».

Force est de constater que la France en est encore loin, puisqu’elle présente encore des zones blanches en matière de lecture publique. Un constat fait début 2016 par l’Inspection générale des bibliothèques (IGB), dans un rapport intitulé « l’équipement des communes et groupements de communes en bibliothèque : lacunes et inégalités territoriales ».

Dans ce document, l’IGB montre que 55% des communes, soit un peu plus de 11 millions de personnes, ne disposent pas de bibliothèques municipales ou intercommunales. La question du maillage territorial s’annonce donc comme un défi à relever.

Des horaires adaptés

Jusqu’à présent, la question des horaires des équipements de lecture publique est le seul sujet qui a fait son apparition dans la campagne, à la faveur d’escarmouches entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Le leader  du mouvement En  marche! promettant de faire  en sorte que  « toutes les bibliothèques de France » soient ouvertes « en soirée, le week-end ». Tandis que le candidat de la France insoumise s’est élevé contre le travail le dimanche dans ces équipements.

Pour leur part, l’ABF et Bibliothèques sans frontières soulignent la nécessité de mesures favorisant des évolutions en phase avec les spécificités du territoire et articulées sur de réels services.

Car, malgré l’appui financier de l’Etat via la dotation générale de décentralisation (DGD) destinée aux  bibliothèques (dite « concours particulier»), les communes engagées dans un élargissement des horaires de leurs équipements de lecture publique restent jusqu’à présent largement minoritaires.

Des contenus numériques trop verrouillés

Quant au numérique, qualifié de « fondamental aujourd’hui tant pour l’ensemble des démarches administratives ou pratiques que pour la découverte culturelle », l’ABF et Bibliothèques sans frontières estiment que les contenus « sont encore trop verrouillés et limités ».

Depuis plusieurs années, les associations professionnelles militent pour un accès libre aux contenus, sans DRM (1). L’ABF en a fait un de critères de son label « bib’lib » articulé sur la « charte du droit fondamental des citoyens à accéder à l’information et aux savoirs par les bibliothèques » qu’elle a élaborée en 2015, avec l’espoir d’amener plus de collectivités à s’engager dans cette démarche à travers leurs bibliothèques.

Mais, deux ans après, force est de constater que la marche vers l’accès libre aux contenus numériques est encore loin d’être achevée.

Cet article fait partie du Dossier

Présidentielle 2017 : les enjeux-clés pour les collectivités territoriales

Sommaire du dossier

  1. L’avenir de la fonction publique territoriale après l’élection présidentielle
  2. Présidentielle 2017 : les enjeux-clés pour les collectivités territoriales
  3. Réforme territoriale : le clash Macron-Le Pen
  4. Hervé Le Bras : « La nouveauté de cette élection, ce sont les clivages politiques à l’intérieur des régions »
  5. Présidentielle : faut-il supprimer le Sénat ?
  6. Ce qu’attendent les acteurs locaux des candidats à la présidentielle
  7. Présidentielle, législatives : quel coût pour les communes ?
  8. Présidentielle : faut-il réduire la part du nucléaire et accélérer la transition énergétique ?
  9. La lutte contre la fracture territoriale, le passage obligé des candidats ?
  10. Le réseau Rn2a demande aux candidats de s’engager pour des archives « citoyennes »
  11. Présidentielle : faut-il instaurer un revenu universel ?
  12. Présidentielle : doit-on abroger la réforme territoriale ?
  13. Présidentielle : le logement social doit-il être réservé aux plus pauvres ?
  14. Présidentielle : faut-il faire jouer la «Clause Molière» ?
  15. Les bibliothécaires demandent un équipement accessible en 15 min
  16. Les banlieues : grandes oubliées de la présidentielle ?
  17. Les propositions institutionnelles de Jean-Luc Mélenchon : en route pour une VIè République
  18. Primaire à gauche : ce que l’on sait des programmes des candidats
  19. Présidentielle : faut-il nationaliser l’accès au numérique ?
  20. Transition énergétique : ce que prévoient les candidats sur le volet financier
  21. Vieillissement : les candidats ne proposent rien de vraiment jeune
  22. Primaire de la droite et du centre : les fonctionnaires aux enchères ?
  23. Logement : les programmes des candidats ne « cassent pas des briques »
  24. Présidentielle : doit-on aller vers une laïcité de combat ?
  25. Nicolas Dupont-Aignan : « La France est en train de crever »
  26. Déserts médicaux : ce que proposent les candidats à la présidentielle
  27. Présidentielle : faut-il supprimer des postes de fonctionnaires ?
  28. « Les fonctionnaires en faveur de François Fillon parient qu’il ne tiendra pas ses promesses »
  29. Le comparatif des programmes des candidats à la primaire de droite
  30. Présidentielle : ce que propose Benoît Hamon pour rénover la démocratie
  31. Revenu universel, réforme du RSA… Que proposent les candidats en matière de minima sociaux ?
  32. Emmanuel Macron prescrit une cure de rigueur aux collectivités territoriales
  33. Le credo jacobin de Marine Le Pen
  34. Comment relancer les investissements : les candidats répondent à la FNTP
  35. Les candidats pas assez ambitieux pour la lutte contre la pauvreté selon les associations
  36. Alain Juppé, le Girondin
  37. François Fillon : les paradoxes d’un notable jacobin
  38. Jean-François Copé : « Fusionnons les départements et les régions »
  39. François Fillon : « Il faut réduire les effectifs dans la fonction publique »
  40. Présidentielles : l’environnement, ça commence à se défaire ?
  41. Alain Juppé : « Le statut de la fonction publique a ses raisons d’être »
  42. Nicolas Sarkozy : « Les fonctionnaires devront travailler davantage »
  43. Jean-Frédéric Poisson : « Mettons fin à la logique du déracinement en renforcant les départements »
  44. Nathalie Kosciusko-Morizet : « Le statut du fonctionnaire n’a plus lieu d’être dans de nombreux domaines »
  45. Bruno Le Maire : « Le statut de la fonction publique ne doit plus être la règle, mais l’exception »
  46. Jean-Luc Bennahmias : « l’accueil des migrants permettrait de repeupler les villages français »
  47. François de Rugy : « la décentralisation est le rendez-vous manqué de François Hollande »
  48. Pourquoi les élus à la culture demandent une reconfiguration de la Rue de Valois

Notes

Note 01 système de gestion des droits, sous forme de verrous informatiques Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les bibliothécaires demandent un équipement accessible en 15 min

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X