Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Management

Comment aider les cadres à déconnecter

Publié le 05/04/2017 • Par Maud Parnaudeau • dans : France, Toute l'actu RH

Iphone et applications
Fotolia
A la fois facteur de productivité et de liberté mais aussi de dépendance et de burn-out, l’hyperconnexion des cadres pose problème et doit à ce titre être traitée par la collectivité.

Depuis le 1er janvier 2017, les salariés du secteur privé peuvent se prévaloir d’un droit à la déconnexion. Si l’obligation de régulation de l’utilisation des outils numériques à but professionnel n’est, pour l’heure, pas opposable à la fonction publique, elle est dans toutes les têtes. Notamment parmi les cadres qui sont, selon une étude du cabinet Eleas, spécialiste dans la prévention des risques psychosociaux, 75 % à souhaiter la mise en place de règles pour limiter leur usage en dehors du travail.

Toujours selon cette étude, ils seraient 44 % à avoir recours aux outils numériques presque tous les jours hors temps de travail, mais aussi 53 % à apprécier la souplesse horaire offerte par le numérique. D’ailleurs, nombreux sont les cadres qui optent librement pour travailler à distance sans injonction de leurs supérieurs. Mais est-ce vraiment un choix quand les dossiers s’accumulent et que le seul moyen de les traiter est de les ramener chez soi ?

Temps d’attention disponible

Les cadres sont, en outre, prisonniers de la peur de « manquer quelque chose », le fameux « Fomo » (Fear of Missing Out). Et que dire de la reconnaissance générée par le fait d’être destinataire d’un nombre ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment aider les cadres à déconnecter

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X