Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energies renouvelables

Nicolas Sarkozy enterre le projet de parc éolien offshore au large de la Vendée

Publié le 26/11/2010 • Par Jacques Le Brigand • dans : Régions

Le grand parc éolien offshore (100 mâts) envisagé par le groupe WPD au large des côtes vendéennes, entre les îles de Noirmoutier et Yeu, ne verra pas le jour. C'est ce qu'a écrit mi-novembre 2010 Nicolas Sarkozy à Philippe de Villiers.

Alors que l’appel d’offres de l’Etat pour la construction de quelque 600 éoliennes en mer d’ici à 2015 se fait attendre depuis des mois, le projet vendéen serait-il victime de calculs politiques ?
C’est ce que redoute Jacques Auxiette, président du conseil régional des Pays de la Loire, qui vient de révéler à la presse l’existence du courrier du chef de l’Etat.
Nicolas Sarkozy y informe le plus virulent opposant au projet que le gouvernement ne l’a pas retenu précisant au passage qu’il a pris bonne note de son avis en l’espèce.

Décision inconséquente et grave

C’est « une décision inconséquente et grave », dénonce Jacques Auxiette.
Le dossier bénéficie pourtant du large soutien de l’assemblée régionale, seuls huit élus s’étant abstenus en juillet dernier dont six vendéens proches de Philippe de Villiers. « Il est éminemment nécessaire au développement de la filière éolienne marine en Pays de la Loire et représente à lui seul un investissement potentiel de 2 milliards d’euros, dont 45 % environ pourrait être captés par les entreprises locales, représentant plus de 1 000 emplois potentiels », souligne Jacques Auxiette. Et de rappeler qu’il est le seul dossier de ce type à avoir bénéficié du soutien écrit du comité régional des pêches.

Tous les acteurs socio-économiques s’accordent à dire que sa réalisation serait un atout de premier ordre pour viabiliser une filière industrielle régionale spécialisée.
Les acteurs locaux disposant d’atouts en la matière sont nombreux :

  • les chantiers navals STX et DCNS, 
  • Rollix, fabricant vendéen de couronnes d’orientation pour les éoliennes, 
  • les clusters Néopolia et Net-Wind, etc. 

« En pleine crise économique et à l’heure où le gouvernement porte le Grenelle, cette décision de l’Etat est absurde et incompréhensible », assène Jacques Auxiette.

Reste désormais à connaître sur ce sujet la position de Bruno Retailleau, probable successeur le 30 novembre de Philippe de Villiers à la présidence du conseil général de Vendée.

Régions

5 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Nicolas Sarkozy enterre le projet de parc éolien offshore au large de la Vendée

Votre e-mail ne sera pas publié

Moulin

26/11/2010 12h24

Très bien … j’adhère à cette décision et je suis contente de voir que Nicolas Sarkosy est bien entendu les revendications de Philippe de Villiers.

les argumenst avancés disant que les entreprises y trouveraient des avantages n’est pas valable … d’ailleurs personne n’a de leçon à donner à M. de Villiers concernant le bienfait des entreprises, il a su les faire venir en vendée et il est un excellent gestionnaire …. et j’espère que Retailleau ne passera pas …. et tant mieux pour le paysage même en mer de toutes façons c’était dangeureux pour les bateaux et perturbant pour la faune marine …..

Marie

26/11/2010 04h00

Ouf ! On savait Nicolas Sarkozy pas « fan » des éoliennes et c’est tant mieux !! Elles défigurent notre pays, font grimper les tarifs de l’électricité et ne servent à rien !
Bravo !!
Nous attendons d’autres annulations comme celle-là et même si possible l’arrêt simple et définitif de toute implantation !

jm K

28/11/2010 06h56

ouf …
je ne porte pas Nicolas dans mon coeur mais maintenant je vais réflechir pour les prochaines élections
il nous sauve d’un projet poluant en beton, destructeur d’emploi pêche et surtout tourisme
les éoliennes sont inutiles chassées actuellement de nos campagnes
les lobbys de l’eolien s’attaquent à la mer gratuite
les poissons ne peuvent se defrendre

Bravo aux associations ils restent des projets aussi délirants à combattre

atome

29/11/2010 10h27

une bonne centrale nucléaire de type EPR en + et tout ira pour le mieux en Vendée ??? ou à moins que les opposants ne veulent plus d’élec ?

plopinou

29/11/2010 12h41

Oui c’est vrai surtout ne changeons rien et continuons à ne rien faire pour que le copinage continue en haut lieu. Ah mais c’est vrai Bouygues ne construit pas d’éoliennes ! Par contre des EPR oui. C’est malheureux mais pour que le débat évolue sur l’énergie en France il va falloir un mini-tchernobyl ou une crise financière. Ou attendre que passe une ou deux génération, mais il sera déjà trop tard. Ventres à choux, bougez-vous !!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X