Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réforme territoriale

Les petites métropoles ont les épaules pour assumer la réforme territoriale

Publié le 22/03/2017 • Par Pablo Aiquel • dans : Régions

portrait_Grelier_OK
Secrétariat d'Etat aux collectivités
A l’occasion d’une visite à Clermont-Ferrand, l’une des anciennes capitales de région qui deviendront métropoles au nom de l’aménagement du territoire, la secrétaire d’Etat aux collectivités territoriales a soutenu que l’enjeu des nouvelles intercommunalités est de créer des solidarités entre territoires urbains et ruraux.

Elle n’a pas encore officiellement le statut, mais elle l’affiche déjà sur son nom : la communauté urbaine Clermont Auvergne Métropole, créée le 1er janvier 2017, issue de la transformation de la CA Clermont communauté (21 communes, 284.700 habitants), deviendra une métropole à part entière au début de l’année 2018.

Il s’agit d’une des sept grandes villes (avec Saint-Etienne, Toulon, Dijon, Orléans, Tours et Metz) pour lesquelles le gouvernement a adapté la loi afin de passer de 15 à 22 métropoles dans l’Hexagone, un record du monde.

La visite de la secrétaire d’Etat chargée des Collectivités territoriales, Estelle Grelier, avait sans doute pour but de réaffirmer, à l’heure où le quinquennat se termine, la satisfaction du gouvernement quant à la mise en œuvre de la réforme territoriale.

« La réforme a fait beaucoup jaser, comme font souvent jaser les réformes, mais je constate avec intérêt que les sénateurs, qui sont très vigilants sur la mise en œuvre de cette réforme territoriale, ont indiqué la semaine dernière dans un rapport qu’un certain nombre de leurs craintes ne se sont pas avérées et que, s’il convenait maintenant de faire une pause institutionnelle, notamment sur le bloc ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les petites métropoles ont les épaules pour assumer la réforme territoriale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X