Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Social

Nouvelle organisation des ITEP pour accueillir les jeunes « incasables »

Publié le 21/03/2017 • Mis à jour le 26/04/2017 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Actu experts prévention sécurité, France

jeunes sur un banc
-
Les Instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques (Itep) accueillent des enfants et adolescents difficiles qui poussent aux limites les insitutions et les prises en charge, au point qu'on les a longtemps dits "incasables". Expérimenté dans cinq régions leur fonctionnement "en dispositif" vise à fluidifier les parcours de ces jeunes. La Caisse nationale de solidatité pour l'autonomie (CNSA) publie des résultats positifs.

412 instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques (Itep, ex-instituts de rééducation) accueillent 15 555 enfants, ados et jeunes adultes qui « présentent des difficultés psychologiques dont l’expression, notamment l’intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages» (décret n° 2005-11 du 6 janvier 2005). Derrière cette définition policée, on a le plus souvent des ados souvent dits «  ingérables » ou « borderline», voire « incasables » car rejetés d’institution en institution. Un peu plus de 10% d’entre eux sont sous protection de l’enfance.

L’orientation en Itep se fait par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) car ces enfants, adolescents et jeunes adultes ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Nouvelle organisation des ITEP pour accueillir les jeunes « incasables »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X