Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Radicalisation

Enfants du djihad : « Il va falloir nous adapter et ajuster la prise en charge »

Publié le 23/03/2017 • Par Emilie Denètre • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Secte psy radicalisation
D.R.
Rares sont les départements à avoir lancé une réflexion sur les modalités de prise en charge des enfants de djihadistes, de retour d'Irak et de Syrie. Dans un entretien à la Gazette, Karine Poupée, cheffe de service départemental de l’Aide sociale à l’Enfance dans le Val d'Oise, mise sur le partenariat local et la pluridisciplinarité des équipes intervenantes.

L’effondrement militaire de l’Etat islamique pousse des centaines de combattants djihadistes à envisager un retour dans leur pays d’origine. En France, plus de 400 enfants sont ainsi attendus par la Justice et les services départementaux de l’aide sociale à l’enfance, qui, rappelle la Gazette, sont en première ligne.

Comment cette question du retour des enfants du djihad est pensée au niveau de votre département du Val d’Oise ?

Nous n’avons pas encore été directement confrontés à cette question, mais nous avons eu en revanche à gérer des familles qui avaient échoué à se rendre en Syrie et qui ont été arrêtées dans l’espace Schengen ou en Turquie. Les parents ont été placés en garde à vue et pour certains poursuivis, et les enfants placés chez nous, en ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Enfants du djihad : « Il va falloir nous adapter et ajuster la prise en charge »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X