Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité des écoles

Après la fusillade au lycée de Grasse, quel rôle pour les collectivités ?

Publié le 17/03/2017 • Par Rouja Lazarova • dans : A la une, A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Ecole classe lycee college tableau
Wikipedia
Après la fusillade au lycée Tocqueville de Grasse (Alpes-Maritimes) qui a fait le 16 mars 14 blessés légers blessés dont 4 par plomb, le président de l’Observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements scolaires (ONS), Jean-Marie Schléret, revient sur les événements et le rôle des collectivités pour améliorer la sécurité des établissements scolaires.

Le rapport 2016 de l’ONS que vous présidez, est en grande partie consacré à la préparation des établissements scolaires au risque « attentat-intrusion ». A vos yeux, quels sont les enseignements à tirer de la fusillade dans le lycée de Grasse ?

Un premier constat positif – les signaux d’alerte attentat ont bien fonctionné, ce qui est loin d’être le cas dans toutes les écoles, selon notre rapport 2016 sur la sécurité des établissements scolaires. L’enquête va désormais permettre de savoir si les conduites et les mesures préconisées par le Plan particulier de mise en sûreté (PPMS), ont été respectées. On peut d’ores et déjà dire qu’un mouvement de panique s’était emparée des personnes, et qu’une partie des lycéens ont été blessés en essayant de grimper la grille ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Après la fusillade au lycée de Grasse, quel rôle pour les collectivités ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X