En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Aide sociale à l’enfance

Enfants du djihad : les départements en première ligne

Publié le • Par • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France • Club : Club Prévention-Sécurité

0

Commentaire

Réagir

© Oleg_Zabielin - Fotolia.com

Plus de 400 mineurs devraient rentrer d’Irak et de Syrie au cours des prochains mois. Ces enfants, qui ont connu la guerre et l’embrigadement, seront majoritairement pris en charge par les services de l’aide sociale à l’enfance. Un plan gouvernemental devrait être annoncé dans les prochains jours.

 

On les appelle les « enfants du djihad ». Si on ne connaît que peu de chose de leur vie quotidienne dans des zones dominées par Daech ou Al-Qaida, on sait en revanche qu’ils seraient environ 400. La moitié a moins de 5 ans, le tiers serait né sur place.

Première évidence : tôt ou tard, ces mineurs – dont beaucoup ont été amenés en Irak et en Syrie par leurs parents – vont rentrer en France, notamment à cause de l’affaiblissement des groupes terroristes. Deuxième évidence : à leur retour, ils seront majoritairement (80 %) placés à l’aide sociale à l’enfance (1), comme l’a récemment rappelé à la Gazette la ministre en charge des familles, Laurence Rossignol.

Le durcissement de la politique pénale en direction des « revenants » et le placement des femmes en détention provisoire, aujourd’hui quasi systématique, contribuent à cette situation. Au titre de la protection de l’enfance (2), ce sera donc aux départements d’assumer l’accueil de ces enfants dont les parents seront emprisonnés dès qu’ils auront posé le pied sur le sol français.

Une clé de répartition

Pour le moment, seuls deux départements ont commencé à assumer cette mission inédite : la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Deux départements qui ont la particularité d’avoir dans leur ressort judiciaire les zones aéroportuaires de Roissy et d’Orly, où débarquent les familles. Entre les mois de septembre et décembre 2016, une vingtaine d’enfants ont déjà été accueillis par les services de la ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X