Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Ruralité : à l’approche de la présidentielle, l’union des territoires fait leur force

Election présidentielle

Ruralité : à l’approche de la présidentielle, l’union des territoires fait leur force

Publié le 16/03/2017 • Par Pablo Aiquel • dans : France

campagne ruralité village
Flickr CC by nd Serge Vincent
A l'initiative de l'association nationale Nouvelles ruralités, trente-et-une associations d'élus, de territoriaux ou liées au développement des territoires ruraux, ont signé un manifeste pour interpeller les candidats à la présidentielle sur l'avenir de la ruralité.

« Soyons pragmatiques, rêvons la ruralité » : c’est par un slogan soixante-huitard que commence le manifeste que trente-et-une « associations agissant sur les territoires ruraux » ont cosigné « pour porter les voix de la ruralité dans le débat public » à l’occasion de l’échéance présidentielle.

Des puissantes associations des maires ruraux de France (AMRF), des communautés de France (ADCF) ou des petites villes de France (APVF), en passant par les spécialistes des foyers ruraux, centres sociaux ou programmes Leader, jusqu’aux réseaux de niches tels les Bistrots de pays, les stations vertes d’écotourisme ou les groupements branchés sur le numérique (Ruralitic, Décider ensemble), l’appel a brassé large. Il n’y a guère que les fédérations des chasseurs, pêcheurs ou portées principalement sur d’autres domaines que le développement local qui n’en font pas partie.

ruralite2

Un discours positif qui a su séduire les politiques

En moins de deux jours, les réponses affluent : des représentants de Benoît Hamon (PS), Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche), François Fillon (LR) et Pierre Larroutourou (Nouvelle Donne) avaient pris contact moins de 48 heures après le lancement du manifeste, lundi dernier à Paris.

« L’initiative est partie d’une rencontre avec l’AMRF, l’ANPP et nous-même, afin d’essayer de communiquer ensemble sur la thématique de la ruralité, qui n’a que moyennement été évoquée lors des primaires ou dans la campagne présidentielle », explique Patrice Joly, le président de l’Association nationale nouvelles ruralités, également président du Conseil départementale de la Nièvre.

« Nous avons envie que l’on parle de nous en s’appuyant sur un discours positif, pas qu’avec des mesures de compensation », précise-t-il quand on lui rappelle que la plupart des candidats constatent le sentiment d’abandon des territoires que certains appellent « la France périphérique ».

« Une envie d’exaltation et de projection dans la ruralité »

Concrètement, le manifeste est un texte de deux pages qui résume les principaux constats des signataires sur les atouts et les difficultés des territoires ruraux, qui se termine par leur engagement « dans la construction de politiques publiques adaptées et élaborées avec la participation des citoyens (…), d’une loi d’orientation et de programmation pour la ruralité traduisant une stratégie nationale d’équilibre (…) et d’un ‘agenda rural’, engagement de l’Europe en faveur d’une politique d’investissement et développement perceptible par les habitants et les entrepreneurs ».

Le manifeste est accompagné d’un document de travail de huit pages, avec des idées d’actions et dispositifs déclinés en huit thématiques correspondant aux transitions souhaitées : éducation, mobilité, services publics, démocratie et gouvernance, santé et bien-être, habitat, numérique et économique, climatique, énergétique.

« Chaque candidat sera destinataire et il leur appartiendra de s’exprimer sur ces enjeux. Nous présentons ces éléments pour permettre aux électeurs d’être plus éclairés, et nous ouvrons le débat. C’est un document de travail car nous n’arrivons pas avec des réponses toutes faites. Il y a un vrai discours sur les métropoles, pas sur la ruralité. Nous avons envie d’exaltation et de projection sur l’avenir des nos territoires », assure Patrice Joly.

Le manifeste précise clairement que les signataires refusent « toute forme de populisme » et qu’ils « s’engagent à participer à l’élaboration d’un récit républicain sur une ruralité créative, innovante, accueillante, active et respectueuse.» Et le président du CD de la Nièvre de compléter : « Nsous ne sommes pas sur une ruralité plaintive, mais sur une ruralité positive, qui veut participer aux progrès du pays. Marine Le Pen ne se reconnaît pas dans ce discours »,

Les associations signataires

  • Assemblée des Communautés de France (ADCF),
  • Association des Maires Ruraux de France (AMRF),
  • Association Nationale Nouvelles Ruralités (ANNR),
  • Association Nationale Pôles d’équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP),
  • Association des petites Villes de France (APVF),
  • Bistrots de pays,
  • Brie’ Nov,
  • Comité d’Etude et de Liaison des Associations à Vocation Agricole et Rurale (Celavar),
  • Union Nationale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (UNCPIE),
  • Laboratoire d’expertise citoyenne,
  • Fédération des Centres sociaux et Socioculturels de France,
  • Centre d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural (CIVAM),
  • Confédération Nationale des Foyers ruraux (CNFR),
  • Coordination Nationale des Conseils de Développement (CNCD),
  • Décider Ensemble,
  • Familles rurales,
  • Générations Mouvement,
  • Les Aînés ruraux,
  • Leader France,
  • Association Sancy Europe Montagnes,
  • Les Localos (collectif pour le développement local),
  • Maisons Familiales Rurales (MFR),
  • Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC),
  • Parcs naturels régionaux de France,
  • Réseau d’Expérimentation et de Liaison des Initiatives en espace Rural (Relier),
  • Ruralité Environnement Développement (RED),
  • Réseau de petites communes rurales pour la neutralité énergétique (Rurener),
  • Ruralitic,
  • Sol et Civilisation,
  • Station Verte,
  • Union Nationale des Acteurs et des structures du Développement Local (UNADEL),
  • 4D Dossier,
  • Débat pour le Développement Rural

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ruralité : à l’approche de la présidentielle, l’union des territoires fait leur force

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X