Rénovation énergétique

Mobiliser les propriétaires pour rénover le bâti ancien

Par • Club : Club Techni.Cités

Le quartier de la Part-Dieu, à Lyon

© Kob - Fotolia.com

La préservation du patrimoine bâti ancien est un enjeu pour l’attractivité des villes, surtout dans les périmètres classés. Il s’agit aussi de conserver sa vocation d’habitat. Les propriétaires de ces bâtiments doivent être accompagnés sur le plan technique et souvent financier pour réaliser des travaux plus coûteux que dans du bâti classique.En partant d’un diagnostic de l’état, des caractéristiques techniques et des consommations d’un bâtiment type, il est possible de modéliser des actions.

 

 

Casse-tête pour les propriétaires, la rénovation énergétique l’est aussi pour les collectivités dès lors que l’on s’attaque au parc classé ou du moins à forte valeur patrimoniale, avec un double défi : inciter les propriétaires privés à améliorer les performances énergétiques de leurs biens et surtout veiller à ce que les qualités patrimoniales ne soient pas mises à mal par les travaux.

Commencer par réaliser des diagnostics

A l’instar de l’ex-région Alsace et des villes de Grenoble, de Bayonne et de bien d’autres, nombre de collectivités se sont d’abord saisies du problème en réalisant des diagnostics leur permettant d’avoir une idée précise du patrimoine nécessitant des travaux de mise aux normes et surtout du comportement des bâtiments anciens en termes de consommation d’énergie. Reste à inciter les propriétaires à réaliser ces travaux, dans les règles de l’art et en apportant une valeur ajoutée sur le plan énergétique.

« Pour l’heure, nous avons abordé cette question au cas par cas au gré des sollicitations de propriétaires et en mobilisant des aides existantes. Nous avons aussi travaillé avec les associations locales positionnées sur les domaines de l’énergie et du ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
cet article est en relation avec
Commentaires

1  |  réagir

22/03/2017 03h33 - Inadapté

Le système actuel est inadapté.
Propriétaire d’un bien en location (environ 70 m2) et soucieux de permettre à tous de trouver un toit, j’ai regardé ce qui existait comme aides afin de diminuer les charges du locataire (loyer de 470 € et charges de 160 € mensuels; avec l’eau chaude et le chauffage).

Soit je sollicite l’aide de l’AnaH pour les travaux et le loyer est encadré pour 9 auns, soit je me débrouille pour ces travaux et le loyer est encadré pour 6 ans.

Le premier problème vient de cet encadrement de loyer qui vient le réduire d’environ 30%. Mais ce n’est pas tout: dans ce cadre, le montant de la taxe foncière est inchangé… il devrait même augmenter puisque la qualité du bien s’améliore. Or cette taxe représente aujourd’hui 30% des loyers.
Bien sûr, le montant de l’impôt est réduit puisque 75% du montant du loyer n’est plus imposable. mais avec une taxe foncière aussi élevée je ne suis pas en mesure de payer les travaux.

Je veux bien aider les autres mais je souhaite néanmoins pouvoir obtenir un revenu à la hauteur des contraintes et des risques encourus.

Je ne suis pas exigeant: un rendement net égal à 2,5% du capital me conviendrait. Pour l’instant, on en est loin!

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X