Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique

Fonction publique : Emmanuel Macron en marche arrière

Publié le 10/03/2017 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

emmanuel-macron-une
Flickr by CC OFFICIAL LEWEB PHOTOS
Après une sortie contre le statut des agents lorsqu'il était ministre, le leader d'En Marche fait désormais preuve d'une prudence de Sioux au chapitre fonction publique.

 

Exit les sorties bille en tête contre le statut de la fonction publique. Invité, le 18 septembre 2015, du think tank « En temps réel », proche de la gauche libérale, Emmanuel Macron n’y était pas allé par quatre chemins selon Challenges : « Le statut de la fonction publique n’est plus adéquat. Rien ne justifie l’emploi à vie de certains cadres de mon ministère. » Et avait ajouté : « Il faut réfléchir. Ce n’est pas une idée de droite. La gauche ne peut plus raisonner en termes de statut. La société statutaire, où tout sera prévu, va inexorablement disparaître. »

Depuis Emmanuel se montre nettement plus prudent. Dans la campagne, il n’entend pas faire un sort au statut, pas plus qu’il ne prône de suppression massive de postes comme son concurrent François Fillon. Emmanuel Macron plaide simplement 120 000 fonctionnaires en moins, dont 70 000 dans les collectivités.

 Réponses « cousues mains »

Il entend également élargir les heures d’ouverture des services publics, tout particulièrement le samedi et en soirée pour les adapter aux contraintes des usagers. Pour dégager du temps pour ces nouvelles amplitudes sans augmenter les heures de travail des fonctionnaires, « la transformation numérique permettra aux agents publics de se recentrer sur l’accompagnement des usagers », dit-il.

Et, surtout le candidat d’En Marche souhaite décorréler le point d’indice des 3 fonctions publiques pour « mettre fin à l’évolution uniforme des rémunérations de toutes les fonctions publiques ». Il souhaite enfin améliorer le pouvoir d’achat des agents publics grâce au basculement des cotisations salariales vers la CSG.

« Notre projet est un projet d’émancipation des territoires. L’uniformité et la centralisation ne sont plus à la hauteur des enjeux. Il faut proposer des réponses « cousues-main », savoir s’adapter à la diversité des contextes locaux. Pour cela, nous voulons redonner du pouvoir à ceux qui font, et en premier lieu aux élus locaux  », vante le lieutenant d’Emanuel Macron.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Fonction publique : Emmanuel Macron en marche arrière

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X