Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Démographie

La France périurbaine, plus qu’une réalité, un défi

Publié le 10/03/2017 • Par Emilie Denètre • dans : France

france-peri-urbaine
Lagazette
L’Insee vient de livrer une photographie précise de la population en 2014. Les villes moyennes sont les plus dynamiques, preuve que le mouvement de périurbanisation entamé il y a une vingtaine d’années n’est pas près de s’inverser. Ce qui pose de nombreuses questions.

 

Vitry-sur-Seine (91 200 hab., + 1,3 %, Val-de-Marne), Cergy (63 000 hab., + 1,9 %, Val-d’Oise), Gaillac (15 100 hab., + 2,4 %, Tarn) : voici trois exemples de villes gagnantes du recensement publié en début d’année par l’Insee. Bien que pointant l’intérêt limité d’une enquête ne faisant que « définir le poids de la population par commune », Daniel Béhar, urbaniste, professeur à l’Institut d’urbanisme de Paris et consultant à la coopérative Acadie, relève néanmoins quelques dynamiques intéressantes.

« Une constante ressort de ce recensement : le poids plus important des communes de taille intermédiaire, détaille-t-il. Sur une carte, on se rend compte que ces villes sont des communes moyennes de banlieue ou dans l’influence d’une aire urbaine (1). Elles croissent au contraire des chefs-lieux de département, qui, eux, continuent de perdre des habitants. » Cette première nuance permet de mieux appréhender les données brutes de l’Insee. « En combinant ces données avec les résultats obtenus par France Stratégie, l’été dernier, indique Daniel Béhar, on constate un double mouvement : une polarisation de l’emploi dans la ville-centre couplée à une diffusion de la population. » Si cette périurbanisation n’est pas nouvelle, on observe toutefois qu’elle se poursuit, voire s’accélère.

 


Les dents creuses plutôt que la couronne

Pour autant, la couronne urbaine ne semble pas s’étendre davantage, comme dans un modèle à l’américaine. « Ici, ce sont plutôt les dents creuses du périurbain qui sont remplies » par les nouveaux arrivants, note l’urbaniste. Une dynamique qui a son ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La France périurbaine, plus qu’une réalité, un défi

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X