Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Coopération décentralisée

Des correspondants dans les ambassades en appui des collectivités

Publié le 09/03/2017 • Par Pascal Weil • dans : Dossiers d'actualité, France, Toute l'actu RH

Monde population
Fotolia
Les postes diplomatiques français se voient dotés de correspondants « coopération décentralisée » pour les collectivités. Objectif : accompagner et renforcer leur action extérieure.

Cet article fait partie du dossier

La coopération décentralisée en pleine mutation

Il s’agit d’un nouveau service offert aux collectivités. Un correspondant « coopération décentralisée » dans chaque ambassade accompagnera désormais leurs interventions s’inscrivant dans le cadre d’accords, conventions ou encore jumelages, a annoncé, le 10 février, le ministère des affaires étrangères et du développement international. Une liste de ces agents présents dans chaque représentation française ainsi que leurs coordonnées, ont été diffusées et mises en ligne sur le site France Diplomatie.

Une mesure-phare

Fin 2016, le ministère avait publié un livre blanc « Diplomatie et territoires » reconnaissant que l’internationalisation des collectivités territoriales était un enjeu majeur d’attractivité et de rayonnement pour la France. 21 propositions avaient été énoncées dans l’intention affichée de renforcer le partenariat entre l’Etat et ces dernières. Le développement de ce réseau diplomatique de correspondants constituait alors une mesure phare destinée à démultiplier l’action extérieure française. Il se met aujourd’hui concrètement en œuvre dans l’objectif d’accompagner « plus efficacement les collectivités territoriales françaises dans leurs actions extérieures, en coordination avec la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales », explique le ministère, qui profite pour reconnaitre « la contribution essentielle des acteurs locaux à l’influence française, à l’attractivité des territoires et à la solidarité internationale de la France ».

Des collectivités investies

Pratiquement, selon le livre blanc qui s’appuie sur l’Atlas de la coopération décentralisée, 4805 collectivités sont aujourd’hui engagées à l’étranger avec près de 9000 autorités locales étrangères dans le cadre de près de 12700 projets de coopération décentralisée mis en œuvre dans 146 pays.

Parmi les collectivités Paris (456), le conseil régional Grand Est (282), celui d’Auvergne-Rhône-Alpes (168), d’Ile-de-France (153), de Nouvelle Aquitaine (115) et la ville de Strasbourg (109) sont celles menant le plus de projets. L’Allemagne, le Royaume Uni, l’Italie et l’Espagne, mais aussi le Mali, le Burkina Faso et le Sénégal sont les pays dans lesquels les collectivités ont tissé le plus de liens. La culture et le patrimoine virent largement en tête des thématiques des projets partenariaux, devant l’éducation, le champ social et la recherche, et l’économie durable.

Des missions d’appui

C’est dans ce contexte que ces correspondants « coopération décentralisée se voient confiées plusieurs missions. Ils procèderont à l’inventaire des partenariats de coopération décentralisée dans leurs pays de résidence et contribueront de la sorte à l’actualisation de l’Atlas de la coopération décentralisée. Ils devront faciliter les relations entre les collectivités et les autorités locales et apporteront l’avis de l’ambassade sur les projets soumis à des cofinancements, préalablement à leur sélection dans le cadre des appels à projets de la délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT). Ils seront en outre chargés d’évaluer régulièrement les projets en cours. Enfin, leur rôle sera également de favoriser la mutualisation et la coordination entre les collectivités coopérant sur un même territoire local partenaire.

 Retrouvez la liste des correspondants

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des correspondants dans les ambassades en appui des collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X