Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[EDITORIAL] Présidentielle

Fonction publique et souplesse républicaine

Publié le 10/03/2017 • Par Romain Mazon • dans : France

vote-election-drapeau-urne-une
Guillaume Le Bloas /Fotolia
La République est souple, elle sait faire le grand écart. A fortiori dans cette période de campagne pour l'élection présidentielle, où les positions s’exacerbent. D'un côté Marine Le Pen et le Front national, de l'autre, l’Association des administrateurs territoriaux de France.

La République est souple, elle sait faire le grand écart. A fortiori dans cette période de campagne électorale, où les positions s’exacerbent. Premier mouvement avec Marine Le Pen, en riposte à la mise en cause de plusieurs proches par la justice. Le 26 février, en meeting, la présidente du Front national menace les fonctionnaires qui, selon elle, utiliseraient les moyens de l’Etat « sur ordre du personnel politique » pour « organiser des persécutions » contre son parti. Plusieurs cadres du parti renchérissent en avertissant que « l’Etat que nous voulons sera patriote » ou que « la haute fonction publique se doit d’être patriote ». Ni le statut de la fonction publique, ni la Constitution ne font référence à la notion de patrie ou de patriotisme (à l’inverse des notions de neutralité et d’intérêt général), mais l’on croit comprendre que le Front national envisage les fonctionnaires le petit doigt sur la couture du pantalon.

Sphère de légitimité

Arrive alors le deuxième mouvement, à peine quelques jours plus tard, à contrepied du premier : l’Association des administrateurs territoriaux de France (AATF) dévoile ses « 20 propositions à l’attention des candidats » à l’élection présidentielle. Un geste audacieux et, à notre connaissance, une première : des (hauts) fonctionnaires s’autorisent à interpeller publiquement le monde politique en disant, en substance, « voici ce que vous devez faire si vous voulez vraiment redresser le pays ». On voit le décalage entre ces deux élans. Et saluons l’ambition de l’AATF en ce qu’elle fait profiter le débat public de la maîtrise technique de ses membres. La fonction publique n’est pas un corps sans visages, ni cerveaux. Il serait dommage d’en priver le pays.

Ceci dit, la démarche ne fait pas l’unanimité. Certains considèrent en effet que l’association va trop loin et dépasse allègrement sa sphère de légitimité. Ils n’ont pas tort : les 20 propositions de l’AATF ne font pas un programme, tant elles sont hétérogènes. Et l’on comprend mal, par conséquent, ce qui a présidé à leur sélection, d’autant qu’il y manque un chiffrage et un mode d’emploi. Homme ou femme politique, c’est aussi un savoir-faire.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Fonction publique et souplesse républicaine

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X