Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Un mini-jeu illustre les risques de corruption dans les collectivités

Publié le 08/03/2017 • Par Pierre Cheminade • dans : A la Une finances, Actualité Club finances

Capture
Journalism++
"Le Bon, la Brute et le Comptable". C'est le nom de ce mini jeu vidéo qui vous place dans la peau de la directrice de cabinet de la maire d'une grande ville. Votre mission : répondre aux attentes et/ou pressions de la maire et de ses puissants amis entrepreneurs... sans finir mis en examen ! Mission quasi-impossible tant la corruption est omniprésente. A vous de jouer !

Echanges de bons procédés, retours d’ascenseur, pantouflages, trafics d’influence, clientélisme, cartels, favoritisme lors de marchés publics, bakchich, subventions dissimulées, etc… Dans le domaine de la corruption, la liste est longue et la frontière souvent très mince entre ce qui est légal et ce qui ne l’est pas, entre ce qui est moral et ce qui ne l’est pas. C’est pour mettre en lumière ces enjeux auxquels sont confrontés quotidiennement les collectivités locales que l’agence de presse Journalism++ a mis au point le serious game « Le Bon, le Brut et le Comptable ».

Cap2

Ce projet original s’inscrit dans la démarche Openbudgets.eu, soutenue par l’Union européenne, à l’instar du site cookingbudgets.com (qui est d’ailleurs à la recherche de traducteurs ayant une fine connaissance des finances locales).

« L’origine du projet vient du fait que les journalistes, comme les citoyens, ont une mauvaise connaissance de la corruption, de ce qu’elle signifie sous ses différentes formes, de comment elle fonctionne concrètement », explique Nicolas Kayser-Bril, l’un des concepteurs du projet. Le programme est donc ouvertement pédagogique et s’appuie exclusivement sur des faits réels et des cas pratiques répertoriés dans différents pays européens et au Québec.

« La corruption n’est pas un problème personnel, c’est un problème systémique »

Le but du jeu est de tenir en poste le plus longtemps possible sans franchir les différentes lignes rouges légales mais en satisfaisant les attentes de la maire et les pressions, plus ou moins amicales, de la figure locale du BTP ou du président du club de foot de la ville. Une mission pas évidente. « Il y a plusieurs issues, on peut être licencié, être mis en examen, partir dans le privé chez un contractant de la mairie, créer sa société et même rester en poste 20 ans. Mais il est très difficile d’aller au bout sans jamais prendre une décision que l’on peut considérer comme immorale », détaille Nicolas Kayser-Bril.

« Notre objectif est de montrer concrètement que la corruption n’est pas un problème personnel, c’est un problème systémique. Si l’on refuse de rentrer dans le jeu, on est aussitôt éjecté par les autres acteurs. C’est l’un des marqueurs de la corruption », insiste le concepteur du jeu qui poursuit : « la dimension européenne ne nous permet pas de rentrer dans le détail de chaque pays mais certaines pratiques sont parfois légales dans certains pays tandis qu’elles relèvent clairement de la corruption dans d’autres. »

 

Contenu Premium

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un mini-jeu illustre les risques de corruption dans les collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Pavalek Norajovitch

09/03/2017 09h05

C’est quoi ce jeu qui essaie de t’expliquer par A+B que la corruption est inévitable (ouais parce que « systémique », c’est joli mais ça veut dire « c’est la faute au système » en fait) ? C’est comme si je voulais parler de la violence envers les femmes et que je montrais que l’homme a + de force physique pour prouver que c’est de la faute à la biologie et pas de la sienne. rofl

Pierre Cheminade

09/03/2017 03h11

L’objectif n’est ni de minimiser la responsabilité personnelle de chacun ni de justifier une corruption qui serait inévitable mais bien d’expliquer que la source de la corruption ne provient pas d’une personne en particulier mais bien d’un ensemble d’interactions entre plusieurs personnes interdépendantes. C’est bien pour cela qu’elle est si difficile à combattre.

En vous remerciant,

Bien cordialement.

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X