Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Emploi

Pas de remise en cause des moyens des missions locales ?

Publié le 23/11/2010 • Par Agathe Vovard • dans : Réponses ministérielles

Le maintien des crédits des missions locales doit, pour le secrétaire d'Etat à l'Emploi, être une incitation à rechercher la performance maximale de chacune d’entre elles au profit des jeunes accompagnés.

Le soutien de l’Etat en faveur des missions locales ne faiblira pas. Le secrétaire d’Etat à l’Emploi l’a confirmé lors de la dernière journée nationale des missions locales qui s’est tenue à Bercy le 30 septembre 2010, avec la signature d’un protocole avec l’ensemble des associations d’élus (Association des maires de France, Assemblée des départements de France, Association des régions de France), qui financent avec l’Etat les missions locales.

Dans le cadre de ce protocole, l’Etat s’engage à ce que les financements de la mission emploi en direction des missions locales soient maintenus dans le PLF 2011.
Néanmoins, ce maintien des crédits doit à l’évidence être une incitation à rechercher la performance maximale de chaque mission locale au profit des jeunes accompagnés. Le renforcement continu par l’Etat des moyens des missions locales – à travers l’ouverture de la prescription des contrats aidés, une cotraitance rénovée en 2010 avec Pôle emploi, ainsi que le choix de poursuivre au-delà des cinq ans initialement prévus le programme contrat d’insertion dans la vie sociale (Civis) – témoigne de ce rôle de « pivot » joué par les missions locales pour accompagner les jeunes vers l’accès à l’emploi.

Dans ce cadre, le renforcement temporaire, effectué par le programme relance en 2010, constituait une réponse à la crise exceptionnelle traversée par le pays, dont les jeunes sont parmi les premières victimes.
Dix réunions interrégionales avec les présidents et directeurs des missions locales ont été organisées entre avril et juin 2010par l’Union nationale des missions locales (UNML) et le Conseil national des missions locales (CNML), avec la participation des services du ministère chargé de l’Emploi, pour accompagner le déploiement de cet effort exceptionnel.

Il va de soi que ces dix réunions avec l’ensemble des missions locales du territoire ont permis de rappeler le caractère non reconductible des crédits du plan de relance – ce qui est le cas de l’ensemble des crédits de la mission relance. Les moyens pérennes des missions locales les mettent en situation de tenir toute leur place au sein du service public de l’emploi, ainsi que vient de le souligner avec force un récent rapport de l’Inspection générale des Finances.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pas de remise en cause des moyens des missions locales ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X