Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité publique

« Je veux ouvrir le débat sur la qualité judiciaire des policiers municipaux »

Publié le 06/03/2017 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Grosdidier
Woippy
Dans un entretien au Club prévention sécurité, le sénateur-maire de Woippy (LR), François Grosdidier décrit l'impact de la loi relative à la sécurité publique, dont il fut le rapporteur, sur les policiers municipaux. En tant que président de la commission consultative des polices municipales, il estime en outre nécessaire de revoir à la hausse leurs attributions judiciaires.

La loi relative à la sécurité publique du 28 février 2017, promulguée le 1er mars au Journal officiel, comporte une série de dispositions consacrées aux polices municipales. En tant que rapporteur au Sénat, et par ailleurs président de la CCPM, cela vous satisfait-il ?

Je me félicite du renforcement des prérogatives des polices municipales voté par les parlementaires. Ce texte traduit une reconnaissance des policiers municipaux comme force de l’ordre, pleine et entière. Les nouvelles règles d’usage des armes initialement prévues pour les policiers nationaux et les gendarmes ont été partiellement étendues aux policiers municipaux. Dorénavant, ils pourront ouvrir le feu pour « prévenir une atteinte à la vie de l’agent ou d’autrui ou quand des individus armés les menacent ». Le cas de figure ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Je veux ouvrir le débat sur la qualité judiciaire des policiers municipaux »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X