En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Finances

 

Réagir

Finances locales

L’essentiel de la semaine du 27 février au 5 mars 2017

Publié le • Par • dans : Actualité Club finances • Club : Club finances

0

Commentaire

Réagir

© Phovoir

Chaque semaine, le Club finances vous propose un condensé de l'actualité des derniers jours pour être sûr de n'avoir rien raté en matière de finances locales.

 

Chiffres-clés

Le chiffre de la semaine :

  • 48,5 % du montant de la réserve parlementaire utilisée par les 577 députés en 2016 a été attribué à des projets d'investissement de collectivités locales. Soit 39,7 millions d'euros sur un total de 81,9 millions. Une part inférieure aux années précédentes. Les 51,5 % restant ont été attribués à des associations.

La fiscalité locale s’est finalement invitée dans la campagne électorale avec la proposition d’Emmanuel Macron d’exonérer de taxe d’habitation 80 % des ménages à horizon 2020 ! Un projet qui suscite l’opposition de l’Association des maires de France. Face aux arguments des uns et des autres, Christophe Michelet, président du cabinet Partenaires finances locales, rappelle les éléments techniques du débat et leurs conséquences politiques.

Plus largement, les principaux candidats à l’élection présidentielle ont présenté leurs propositions en matière d’investissement public et de dotations à l’invitation de la FNTP.

Cette première semaine de mars était aussi sous le signe de la rentabilité des services publics locaux avec la publication de notre enquête sur la fin de ce tabou financier. Personne n’ose en parler ouvertement mais cette notion de rentabilité pèserait pourtant au moins pour 40 % dans les choix d’investissements des collectivités, selon Pascale DEFLINE, professeure affiliée à HEC Paris, qui a répondu à nos questions. La rentabilité s’invite en effet dans les arbitrages qu’il s’agisse de fermer ou de réduire un service public facultatif trop coûteux ou, au contraire, de développer un investissement productif ou de tarifer intelligemment un service.

Enfin, à noter également cette semaine, un article sur le très sensible transfert de la compétence tourisme et un zoom sur les budgets des SDIS.

Bonne lecture !

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Finances localesFiscalité

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X