Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Exclusivité] Démocratie participative

Pour les citoyens, plus de concertation locale ne rime pas avec sentiment d’utilité

Publié le 20/02/2017 • Par Brigitte Menguy • dans : A la une, France

DEBAT PUBLIC
CNDP
Res Publica et Harris Interactive présenteront mardi 28 février 2017 les résultats de leur baromètre sur la concertation locale. Si cette quatrième édition fait état d’une augmentation réelle du nombre de personnes qui participent à des dispositifs de concertation locale, elle pointe aussi du doigt l’absence d’utilité ressentie par les citoyens.

C’est la quatrième année que Res Publica et Harris Interactive collaborent pour livrer leur baromètre de l’opinion des Français sur la concertation locale et la prise de décision publique. Présentés officiellement mardi 28 février 2017 à Superpublic, un espace consacré à l’innovation publique, les résultats publiés en exclusivité par la Gazette font état de l’approfondissement d’un paradoxe que les spécialistes de la démocratie participative connaissent bien. Les citoyens participent en effet de plus en plus aux concertations publiques mais ont toujours le sentiment que leur participation est inutile.

Un constat que le président de Res Publica, Gilles-Laurent Rayssac déplore : « les résultats de notre baromètre démontrent que la participation a connu une forte hausse ces dernières années et que les effets positifs de la concertation sont à 80% une réalité notamment au sujet de la confiance donnée aux élus. Pourtant 6 personnes sur 10 continuent de penser que les décisions sont déjà prises avant la concertation publique et/ou que la concertation n’aura pas d’impact sur la décision ».

En cause : les élus locaux mais aussi les agents des collectivités. « La concertation change les modalités de l’action publique. Il faut donc que les élus mais aussi les agents s’adaptent, changent leur manière de prendre la décision publique » explique Gilles-Laurent Rayssac. D’après ce dernier, les collectivités manquent parfois un peu de méthode pour faire entrer la concertation dans leur processus décisionnel.

Le référendum, un outil attendu

Autre enseignement qui se dégage de ce baromètre de la concertation locale version 2017 : une demande toujours importante de plus de procédures de participation. Ainsi, 54% des habitants des communes de plus de 3 500 habitants estiment qu’il n’y a pas assez de démarches de participation dans leur commune. Et 4 Français sur 5 interrogés déclarent qu’il faudrait développer les démarches de démocratie participative.

Parmi lesquelles, le référendum qui semble faire office de favori puisque deux tiers des Français indiquent qu’ils souhaiteraient que le prochain président de la République modifie la Constitution pour développer le recours au référendum sur initiative populaire. Trois quart d’entre eux indiquent également qu’ils seraient favorables à davantage de référendums sur les questions de société ou les grands projets ayant un impact sur l’environnement.

Un fonds pour financer les initiatives citoyennes

Chère au collectif « Pas Sans Nous », la création d’un fonds pour financer les initiatives citoyennes a été soumise aux personnes interrogées par Res Publica et Harris Interractive. « Notre idée était de « tester » cette idée d’un fonds permettant aussi bien de créer des espaces participatifs, de contrôler les politiques publiques ou encore de lancer des expertises » explique Gilles-Laurent Rayssac.

Test positif puisque 68% des répondants se déclarent favorables à la création d’un tel fonds. Un sacré coup de pouce pour la pétition du collectif adressée aux candidats à l’élection présidentielle et qui compte à ce jour 995 signatures.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pour les citoyens, plus de concertation locale ne rime pas avec sentiment d’utilité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X