Stationnement

Stationnement : la tarification solidaire rejetée par le tribunal administratif

| Mis à jour le 24/02/2017
Par • Club : Club Techni.Cités

Ce mardi 14 février, le tribunal administratif a annulé une délibération votée le 20 juin dernier par la ville de Grenoble, instaurant un nouveau système de tarification solidaire appliquée au ticket de stationnement résident mensuel. Motif ? Le stationnement n’est pas un service public d’intérêt général.

Depuis le 1er juillet 2016, environ 7500 Grenoblois payaient leurs tickets résidents mensuels(1) en fonction du quotient familial. Il fallait présenter une attestation de son QF, en plus de sa carte grise et d’un justificatif de domicile, afin de s’acquitter de son ticket résident mensuel. D’un tarif unique de 12 euros par mois auparavant, l’automobiliste payait dorénavant son ticket résident entre 10 et 30 euros, suivant ses revenus. Mais, coup de tonnerre, mardi 14 février, ce système de tarification solidaire a été stoppé net par le tribunal administratif. Et la décision est exécutoire.

« Stationnement payant » et « service public »

Le tribunal administratif expose dans ses « conclusions à fin d’annulation » que la tarification solidaire est « discriminatoire » parce qu’elle méconnait « le principe d’égalité des usagers ». Le rapporteur fait donc sien, l’un des arguments avancés par Marie-Josée Salat ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

1  |  réagir

17/02/2017 10h51 - François

L’administration fiscale considère que ce n’est pas un service public et assujétit les recettes à la TVA pour tous les stationnements en ouvrages ou dans des espaces clos. Ce n’est pas le cas quand il s’agit d’un stationnement réglementé sur la voirie, et que l’objectif est d’assurer une rotation des véhicules.
Un abonnement est tout le contraire, il s’inscrit dans la durée et doit être assujéti à la TVA.
C’est donc un service rendu à l’usager.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • L’actu juridique de la semaine

    Notre sélection de jurisprudences et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiées par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 8 et le 14 décembre 2017. ...

  • Zones humides : connaitre les critères de définition et les obligations

    Dans le cadre des politiques d’aménagement conduites actuellement sur un territoire, les collectivités s’interrogent sur la notion de zones humides et sur les conséquences quant à l’aménagement du territoire. En effet, la direction départementale des ...

  • Malgré des soubresauts, Linky trouve son rythme de croisière

    Le déploiement du compteur communicant Linky respecte le calendrier prévu, a expliqué le distributeur Enedis, mercredi 13 décembre 2017, à Paris. Confrontée à des oppositions de communes en divers points du territoire, la filiale d’EDF explique privilégier le ...

  • Les pistes d’Elisabeth Borne pour réduire les fractures territoriales

    Si les Assises de la mobilité ont été l’occasion de phosphorer autour d’une multitude de sujets déjà bien identifiés, elles ont aussi mis en lumière des fractures territoriales jusqu’alors largement sous-traitées. La ministre des transports y consacre ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X