Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Eolien

Permis de construire annulés dans le centre Manche

Publié le 18/11/2010 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Actu juridique, Régions

En 2009, un projet de 14 éoliennes sur les communes de Saint-Symphorien-le-Valois et Montgardon recevait ses permis de construire. Ils ont été annulés par un jugement du tribunal administratif de Caen du 12 novembre 2010.

Le 12 novembre 2010, le tribunal administratif de Caen a annulé les arrêtés d’implantation des deux groupes de sept éoliennes pour vice de procédure dans l’enquête publique et erreur manifeste d’appréciation de la part du préfet dans ses décisions.
Cette décision satisfait le président, Thierry Harel, de l’association « Vdc Entre Monts et marais » qui dénonçait l’ impact des paysages naturels et urbains sur ces deux communes du centre Manche et alentour. « C’est une bonne nouvelle, » réagit Thierry Harel qui préside association « Vdc Entre Monts et marais », créée en 2006 contre ce projet d’implantation d’éoliennes dans la zone des « cinq montagnes » du Cotentin, en centre Manche, sur les communes de Saint-Symphorien-le-Valois (793 hab.) et Montgardon (423 hab.), à proximité de la Haye-du-Puits (1825 hab.).

Transformation du paysage de bocage

Le tribunal a considéré que les éoliennes, par ailleurs visibles depuis la mer, transformeraient le paysage de bocage caractéristique du Cotentin et s’installeraient dans une topographie qui accentuerait leur gigantisme.

Porté par la société Aérodis, désormais filiale du groupe allemand E.ON, le projet de parc éolien avait reçu l’appui de l’administration et de rares élus, mais le rejet de la majorité de la population.
Thierry Harel, également conseiller municipal à Saint-Symphorien-le-Valois, rappelle que treize des quinze édiles de la commune étaient opposés au projet éolien.
Une manifestation organisée en juin 2009 avait réuni 500 personnes à La Haye-du-Puits.

Les promoteurs ont 2 mois pour faire appel

Aujourd’hui, l’association Entre Monts et marais reste vigilante : « Les promoteurs ont deux mois pour faire appel. A ce jour rien n’est gagné définitivement. »
Par ailleurs, d’autres projets sont en train d’aboutir dans le département de la Manche et en Normandie, contre lesquels les opposants à l’éolien de la région maintiennent la pression.

Domaines juridiques

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Permis de construire annulés dans le centre Manche

Votre e-mail ne sera pas publié

Cyril

25/11/2010 11h49

Les anti-éoliens définissent la gêne visuelle de manière très étrange ; il est prévu l’implantation de centaine de pylône pour une ligne Très haute Tension de 400 000 Volts (on ne fait pas plus « fort ») dans la Manche, et notemment le centre Manche, et cela ne les gêne absolument pas. Peut-être une question de source…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X