Télécommunications

Des mesures vont-elles être prises pour maintenir le réseau téléphonique commuté ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Le gouvernement a pleinement conscience de l’importance du projet d’arrêt, par Orange, de son réseau téléphonique commuté (RTC). Il est très attentif à ce que cet arrêt se fasse dans les meilleures conditions pour l’ensemble des utilisateurs, particuliers ou entreprises.

Il convient de souligner tout d’abord que l’arrêt du RTC ne signifie pas la disparition de la téléphonie fixe à domicile. Le service téléphonique fixe continuera d’être fourni sur les réseaux de nouvelle génération (voix sur IP), déjà utilisés actuellement par plus de 20 millions d’abonnés grand public.

L’arrêt du RTC est motivé par l’obsolescence de la technologie et s’avère nécessaire dans une optique de modernisation des réseaux. La fin du RTC permettra d’accélérer l’arrivée de nouveaux services et engendrera des économies de coûts pour l’opérateur historique, qui pourra ainsi investir dans des technologies plus pérennes. Des solutions sont déjà disponibles, d’autres sont en cours d’élaboration pour permettre la migration vers les réseaux de nouvelle génération de certains usages spéciaux développés sur RTC (alarmes, télésurveillance, etc.).

Pour accompagner cette migration, la fédération française des télécoms a notamment mis en place des groupes de travail avec les fédérations professionnelles concernées. Le calendrier qui a été prévu par Orange permettra que cette transition technologique se réalise sans difficulté pour les utilisateurs, avec en premier lieu l’arrêt de production de nouveaux accès RTC puis l’arrêt technique du service RTC qui se fera de manière progressive, sur plusieurs années, selon un séquencement géographique, par plaques. Orange envisage à ce stade que l’arrêt technique débute au plus tôt en 2022 pour la première plaque géographique.

Des expérimentations pourraient avoir lieu d’ici là afin de bien identifier les difficultés résiduelles et adapter au besoin l’accompagnement des utilisateurs. Le programme d’arrêt du RTC fait également l’objet d’un suivi par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, notamment au travers de réunions multilatérales qui permettent d’assurer la bonne information de l’ensemble des acteurs concernés. Dans un secteur en constante évolution technique, il est essentiel que le retrait des technologies obsolètes soit anticipé et accompagné.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP