Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement rural

Développer le potentiel touristique de l’espace rural : les projets en cours

Publié le 17/11/2010 • Par Agathe Vovard • dans : Réponses ministérielles

Interrogé sur l'avenir du tourisme en zone rurale, le secrétariat d’Etat cite le label « Grand itinéraire culturel », le schéma national des véloroutes et voies vertes, le label « Vignobles et découvertes », la numérisation du patrimoine culturel et la plate-forme d'appui national au tourisme rural.

L’espace rural dispose, en France, d’un potentiel touristique riche et varié qui correspond aux attentes des clientèles françaises et étrangères. Son développement constitue un gisement de croissance pour les territoires, mais il manque encore aujourd’hui de lisibilité. A ce jour, l’Etat soutient plusieurs projets nationaux destinés à structurer l’offre touristique rurale : le développement des itinéraires culturels d’abord. Un label « Grand itinéraire culturel » a été créé par le conseil de l’Europe afin de fédérer et réglementer les actions de promotion de ces itinéraires. Les chemins de Saint-Martin-de-Tours constituent le premier itinéraire culturel français labellisé « Grand itinéraire culturel » en 2005. Cet itinéraire participe à une démarche de développement durable. Il permet de mettre en lumière certains espaces moins lisibles en les associant à des lieux jouissant d’une forte notoriété. Les itinéraires culturels, tels que les chemins de Saint-Martin-de-Tours, permettent également d’optimiser les ventes de produits dérivés, tels que les productions artisanales et agricoles, qui participent à l’art de vivre de la région visitée et répondent à une demande croissante des visiteurs, étrangers notamment. La convention cadre, signée le 6 novembre 2009, qui prévoit divers engagements pour améliorer la qualité de l’offre, renforcer les réseaux professionnels et soutenir les filières créatrices de valeurs et de retombées économiques pour les territoires, permettra une intensification des politiques de valorisation et de promotion des grands itinéraires culturels.

Le schéma national des véloroutes et voies vertes participe ensuite à une démarche unifiée de développement d’un tourisme durable et responsable et suscite la découverte des patrimoines naturels et culturels par des modes de déplacements doux. Le comité interministériel d’aménagement et de développement du territoire (CIADT) du 11 mai 2010 a approuvé le schéma national révisé et a décidé d’apporter un soutien financier à la construction d’une offre touristique vélo de qualité et aisément accessible, qui amplifie le succès de la destination France (première destination internationale des touristes à vélo) et génère un retour économique national.

Création d’un label oenotourisme

Un Conseil supérieur de l’oenotourisme (CSO), créé le 6 mars 2009, travaille en outre à la définition et à la mise en œuvre d’un label « Vignobles et découvertes » sur les destinations du vin qui permettra d’améliorer la lisibilité de l’offre, de développer la fréquentation et la consommation touristique et de développer un débouché touristique pour la filière viticole.

Par ailleurs, le grand emprunt national prévoit un budget de 4,5 milliards d’euros pour financer des projets d’innovation numérique, dont 750 millions seront alloués à la numérisation du patrimoine culturel national. L’offre patrimoniale et culturelle de l’espace rural est exceptionnelle et relève en majorité du patrimoine monumental. La numérisation de ces monuments permettra de les diffuser plus largement via Internet ou des outils mobiles tels que les Smartphones. Grâce à l’option géo localisation, il sera désormais possible d’être visible et de se référencer auprès des touristes qui passeront à proximité.

Par ailleurs, le CIADT a pris en charge la constitution d’une plate-forme d’appui national au tourisme rural. Il s’agira d’élaborer des produits touristiques adaptés aux tendances actuelles du marché et de mettre en valeur les atouts des territoires ruraux autour des thématiques « patrimoine » et « activités de pleine nature ». Cette plate-forme permettra de mieux commercialiser l’offre touristique en milieu rural en la rendant lisible auprès du grand public.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Développer le potentiel touristique de l’espace rural : les projets en cours

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X