Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé au travail

Risques psychosociaux : les plans de prévention à la traîne

Publié le 15/02/2017 • Par Maud Parnaudeau • dans : France

Travail
D.R.
Depuis 2015, les collectivités doivent élaborer des plans d’évaluation et de prévention des risques psychosociaux. Où en sont-elles deux ans après l’entrée en vigueur de cette obligation ? Enquête auprès des acteurs.

L’accord-cadre relatif à la prévention des RPS dans la fonction publique, signé le 22 octobre 2013, obligeait chaque employeur public à élaborer un PPRS pour 2015. Qu’en est-il aujourd’hui ? Un premier bilan qualitatif des démarches engagées a été initié, fin 2016, par la DGAFP. « Il s’agit de voir où en sont les structures publiques, les avancées, les points de blocage, les conditions de réussite », détaille Philippe Douillet, référent « fonction publique » de l’Anact, organisme associé à l’évaluation du dispositif. Une diffusion de ce premier bilan est annoncée au printemps 2017.

Une certaine distance avec l’accord-cadre

Pour l’heure, il est bien difficile de savoir de manière exhaustive où en sont les collectivités dans l’élaboration et la mise en œuvre des PPRS. Mais des témoignages recueillis auprès des acteurs des ressources humaines et de la prévention permettent de se faire une idée. Ces témoignages font état d’une certaine distance prise avec l’obligation légale. Les plans de prévention ne sont pas l’alpha et l’oméga des démarches « RPS », en particulier dans les grosses collectivités. A Evry (1 100 agents, 52 400 hab., Essonne), où il a été adopté en janvier 2016, le PPRS ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Risques psychosociaux : les plans de prévention à la traîne

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X