Urbanisme

Des sols pollués démasqués par l’inventaire historique urbain

| Mis à jour le 27/02/2017
Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

communauté urbaine de Lyon

En matière d’identification des sols pollués, la Métropole de Lyon a une longueur d’avance, qui devrait se traduire dans les prochaines semaines par la mise en ligne publique de son inventaire historique urbain aux parcelles cadastrales, reprenant avec précision l’emplacement des sites pollués de la région.

Tout commence dans les années 1995-2000 lorsque l’État, aidé du BRGM, lance le recensement des anciennes activités industrielles et artisanales, sur la base de ce qui a été déclaré classé depuis la création des archives préfectorales, autour de 1840.

Recensement des sols pollués

En 2004, la communauté urbaine de Lyon (Rhône) se saisit de la problématique « sols pollués », constatant qu’elle refait surface régulièrement.

Mais rapidement, la collectivité s’aperçoit que la maille de sélection des sites proposée par la base de données « Basias » du BRGM est trop lâche et ne répertorie que 680 sites dans le département du Rhône, sur les 13 000 comptabilisés par la collectivité.

« À l’époque, l’approche ‘‘sols pollués’’ ne se déclinait que dans les gros sites industriels. Or, quand nous avons commencé à mettre le nez dedans, nous nous ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Références

Fiche technique

  • Coût : 1 million d’euros (= l’IHU pour les 13 sites), dont environ 300 000 euros de l’État + 250 000 euros du BRGM.
  • Maître d’ouvrage : Métropole de Lyon.
  • Maître d’œuvre : BRGM.
  • Contenu de l’IHU : en fonction des informations récupérées, détail de l’activité, date de démarrage, autorisation de la préfecture, pans, nature des polluants et des produits utilisés, etc. Les informations sont un peu hétérogènes en raison de la temporalité, et de la réglementation, mais toutes les informations en notre possession sont réunies.
  • Contact : Pierre Clottes, responsable service Études et expertises de la Métropole de Lyon, pclottes@grandlyon.com
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X