Biodiversité

La Nouvelle Aquitaine lance un GIEC en faveur de la biodiversité

| Mis à jour le 07/02/2017
Par • Club : Club Techni.Cités

Javier Castro - Fotolia

En lançant un « Giec biodiversité » régional, la Nouvelle Aquitaine mobilise chercheurs locaux et nationaux, afin de trouver des pistes tangibles aux défis que représente le déclin rapide de la biodiversité.

Sur le modèle du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), la Nouvelle Aquitaine va s’atteler à chiffrer la valeur économique et socioculturelle de la nature pour orienter les politiques régionales dans le domaine de la biodiversité, de la protection des écosystèmes, et du développement économique.

Cette réflexion doit aboutir à une étude, qui sera menée par une vingtaine de chercheurs à l’échelle régionale et nationale et dirigée par Vincent Bretagnolle, spécialiste d’agro écologie au CNRS. Ce collectif s’appuiera sur des études déjà existantes. Quelques 200 chercheurs ont déjà été identifiés, pouvant collaborer. Le conseil du comité scientifique comptera des chercheurs nationaux et internationaux dont Bernard Chevassus-au-Louis, membre du CSPBN (Conseil scientifique du patrimoine et de la biodiversité), Sandra Lavorel, du CNRS, qui a dirigé l’évaluation des services écosystémiques à l’échelle nationale, Paul Leadley, membre de l’IPBES (le Giec de la biodiversité au niveau international) et de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité.

Relier biodiversité et économie

« Il s’agit de porter le sujet de la biodiversité au-delà d’une ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

1  |  réagir

07/02/2017 09h42 - Encore

Encore une étude de plus pour réaffirmer ce que l’on sait déjà… ou le meilleur système pour accoucher d’une souris!

Récemment encore je lisais un article dans le domaine de la santé affirmant que les produits que l’on pose sur la peau traversent l’épiderme et diffusent à travers le corps. Il semblait s’agir d’une nouvelle découverte.

En fait cette « découverte » est connue depuis bien des décennies.

Ne diton pas que la vie est un éternel recommencement?

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X