Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Numérique

Départements : la stratégie de communication numérique ne dépend pas du budget

Publié le 03/02/2017 • Par Martine Courgnaud - Del Ry • dans : France

Smart-cities
WavebreakMediaMicro - Fotolia.com
Si tous les départements utilisent les outils numériques pour communiquer avec les citoyens, la qualité et l'efficacité de leur stratégie digitale sont indépendantes de la taille et du budget qu'ils y consacrent. C’est l’un des enseignements du 1er baromètre de présence digitale des 101 départements français.

Maîtrise des outils digitaux, qualité des contenus, dialogue avec les habitants… : les départements se sont bien approprié les outils numériques, selon le premier baromètre de la présence digitale des 101 départements français, présenté par Dentsu Consulting le 1er février à Paris.

Le cabinet a analysé la présence des départements sur le web (site internet propre) et sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, YouTube), à travers 21 critères. Bilan : la quasi-totalité (97%) apparaissent sur la première page de recherche de Google, et trois sur dix sortent en premier résultat. Leurs sites fournissent des informations complètes et de qualité, et ils sont facilement accessibles, y compris sur des outils mobiles.

Peu de budget, mais des idées

La bonne nouvelle, c’est que même un petit département, au budget forcément limité, peut avoir une stratégie digitale plus efficace que ceux qui regardent moins à la dépense. Certaines stratégies très pertinentes sont sans incidence sur le coût : ergonomie du site, fréquence de publication, taux d’interaction avec les « followers »…. Le succès digital est davantage une question de réflexes.

C’est le cas en particulier pour les réseaux sociaux, à choisir en fonction du territoire. « Chaque réseau a ses avantages et la bonne stratégie n’est pas forcément de tout utiliser, mais d’employer chacun à bon escient », précise Victor Boury, directeur conseil au sein de Dentsu Consulting. Avec Instagram, pour montrer de belles images et une page Facebook bien maîtrisée – deux outils gratuits – la collectivité peut attirer du trafic et obtenir des retombées touristiques et économiques importantes, comme le conseil départemental de Haute-Savoie.

En revanche, Twitter et les fils d’information en temps réel sont mieux adaptés aux départements dotés de grandes métropoles.

Adapter les contenus aux smartphones

Beaucoup de départements proposent une version mobile de leur site internet (« responsive design »), mais ce n’est qu’un premier pas. Ils devront maintenant adapter les contenus à la mobilité, en se dotant de sites adaptés aux smartphones, car on ne consulte pas les mêmes informations lorsqu’on est dans les transports en commun ou chez soi.

Mais cela nécessite un investissement financier important et une stratégie de contenu différente, avec double ligne éditoriale, qui prend du temps.

Plus d’un département sur dix a entamé un dialogue interactif avec les citoyens, sur des espaces de démocratie participative. Objectif : faire remonter des informations et échanger avec les administrés, pour apporter davantage de réactivité, de proximité et de transparence aux décisions.

L’Ain et l’Eure sondent les citoyens en temps réel sur leur propre plateforme, mais beaucoup de plateformes « conversationnelles » sont gratuites, comme les françaises Gov ou Vooter ; il est également possible d’effectuer des sondages par Facebook, rappellent les analystes.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Départements : la stratégie de communication numérique ne dépend pas du budget

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X