Climat

Les collectivités signeront un pacte à Mexico

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

En amont du sommet international de Cancun, qui se déroulera du 29 novembre au 10 décembre, les autorités locales plaident pour la reconnaissance de leur rôle... et l’accès à de nouvelles ressources.

« Cancun ne sera pas la revanche de Copenhague : il n’y aura pas de progrès majeur, prédit Ronan Dantec, vice-président de la communauté urbaine de Nantes. Mais, même si la négociation internationale n’avance pas au rythme que l’on pourrait souhaiter, la dynamique ‘collectivités locales’ poursuit son chemin. »

Ainsi, les réseaux mondiaux de collectivités doivent adopter, le 21 novembre à Mexico, un pacte renouvelant leur engagement à réduire les émissions locales de gaz à effet de serre, même en l’absence d’un accord international juridiquement contraignant.
Réunis à l’invitation du maire de la capitale mexicaine, à la veille de la conférence interétatique de Cancun (29 novembre – 10 décembre), ils réitèreront la revendication, portée sans succès en décembre 2009 à Copenhague, de voir inscrit dans un futur texte international le rôle des autorités locales dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Méthodes onusiennes
Les collectivités s’engagent à calculer et faire certifier les baisses de rejets de CO2 obtenues sur leur territoire selon les méthodes « onusiennes » (mesurer, reporter, vérifier, MRV) et à nourrir ainsi un « registre climatique ». « C’est la grande avancée du pacte de Mexico », met en avant Ronan Dantec, animateur du groupe de travail sur le climat créé par Cités et gouvernements locaux unis et Iclei (Local Governments fort Sustainability), autre association internationale.

Ce chiffrage des économies de CO2 obtenues doit concrètement fonder les collectivités du Sud à accéder aux outils de financements prévus par la diplomatie « climat » (« mécanisme de développement propre », « Fast Start » …).

En Europe, les autorités locales lorgnent sur une nouvelle recette potentielle, issue de la mise aux enchères des quotas de carbone qui concernera les gros émetteurs industriels à partir de 2013 et montera progressivement en charge jusqu’en 2020.
Le « Paquet énergie climat », adopté par l’Union européenne en décembre 2008, en affecte le produit aux Etats, dont les autorités locales attendent qu’ils l’affectent en partie au financement de leurs actions.

Côté français, Ronan Dantec plaide ainsi pour une « dotation globale de fonctionnement additionnelle, fléchée sur le climat ». Montant escompté, quand le marché des quotas tournera à plein régime : 300 millions d’euros par an.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X