Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Les voeux (pieux ?) d’Annick Girardin

Publié le 31/01/2017 • Par Claire Boulland • dans : A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France

Ministère de la fonction publique, lundi 30 janvier 2017
Ministère de la fonction publique, lundi 30 janvier 2017 Jean-Marc Joannes
Il ne reste plus que trois mois à Annick Girardin pour enclencher et finaliser les chantiers souhaités par le gouvernement s'agissant de "l'ouverture" de la fonction publique et de la promotion de la diversité, de l'accès au logement des agents ou encore de leur mobilité. Des voeux ambitieux et, pour certains, pieux.

« Comptez sur moi pour rester mobilisée jusqu’au bout », n’a de cesse de répéter ces derniers jours Annick Girardin. La semaine passée au Conseil économique, social et environnemental à l’occasion de la présentation de son rapport sur l’évolution de la fonction publique et des principes qui la régissent, puis ce lundi 30 janvier 2017, au Conseil supérieur de la fonction publique d’Etat et lors de ses vœux aux agents publics, la ministre de la Fonction publique a une nouvelle fois fait part de sa crainte pour l’avenir du service public, et de son soutien aux agents.

« Dénigrer les fonctionnaires, questionner leur utilité même, c’est mettre en cause leur engagement au service de l’intérêt général. C’est affaiblir la République […]. Ceux qui proposent de supprimer 500 000 emplois dans la fonction publique ignorent sa vocation première », a-t-elle ajouté, sans le nommer, à l’adresse du candidat LR à l’élection présidentielle, François Fillon.

Course contre la montre

Rappelant les chantiers engagés depuis son arrivée rue de Lille  (à savoir  : dégel du point d’indice de 1,2%, laïcité, innovation, ouverture de la fonction publique à travers la loi égalité et citoyenneté, loi déontologie et poursuite de la mise en œuvre de l’accord « PPCR »), la ministre fait valoir que le gouvernement, « depuis le début du quinquennat, [s’est] efforcé de prendre des mesures fortes pour réconcilier les agents avec leurs missions, mais aussi réconcilier les citoyens avec l’action publique ». Et d’insister sur l’importance des travaux qu’il conviendrait d’achever dans les trois prochains mois.

L’objectif « majeur » consiste à « prévoir et [adopter] toutes les mesures de nature à favoriser la mobilité des agents publics entre les trois versants de la fonction publique et de lever les freins statutaires et indemnitaires qui bloquent aujourd’hui les fonctionnaires dans leur légitime souhait de changement et d’évolution professionnelle ».
Les dispositions trouveront leur traduction dans une ordonnance à paraître prochainement.

La ministre aura également à poursuivre les discussions avec son homologue en charge du Logement, Emmanuelle Cosse, sur la question de l’accès au logement des fonctionnaires.

« En signant la convention avec la Caisse des dépôts et consignations et l’Établissement de retraite additionnelle de la fonction publique, nous allons accompagner la construction de 600 logements au bénéfice des fonctionnaires de l’Etat en Île-de-France grâce à la mobilisation des fonds de retraites complémentaires des fonctionnaires. Je sais qu’il y a des attentes [sous-entendu des deux autres versants] et nous travaillons avec Emmanuelle Cosse à d’autres propositions », indique-t-elle.

Annick Girardin rappelle en outre qu’à son agenda figurent une concertation sur la circulaire « temps de travail » qui doit poser les bases d’une « plus grande observance de la réglementation » ainsi que le lancement imminent d’un plan d’actions en matière d’ouverture de la fonction publique et de promotion de la diversité.

Rendez-vous manqués

Annick Girardin ne se fait pas d’illusions : « tout ne [pourra pas être achevé] avant le mois de mai », concède-t-elle volontiers. Et pour cause « le gouvernement a bien trop tardé à engager ces chantiers », s’accordent à dire la plupart des représentants d’organisations syndicales présents aux vœux de la ministre.

Le départ, ou du moins la préparation au départ, de certains conseillers de la ministre ne va en tout cas pas aider au respect du timing, pensent certains. Séverine de Sousa, conseillère pour la fonction publique territoriale, est remplacée pour cette dernière ligne droite par l’actuel conseiller diplomatique, Michel Champredon. Et le poste de conseiller fonction publique hospitalière, occupé par Valérie Beneat-Marlier jusqu’à ce lundi 30 janvier, n’a pas été reconduit…

A consulter : Tout savoir sur les primes de la fonction publique territoriale : Le Guide des primes

Les projets innovants présentés le 7 mars

La ministre de la Fonction publique donne rendez-vous le 7 mars prochain pour « découvrir les nombreuses initiatives prises, partout en France, pour innover et anticiper les transformations de la fonction publique à l’horizon 2025 [dont ceux de l’appel à projets RH innovants]. Cette journée sera l’occasion de présenter les initiatives multiples prises pour une fonction publique plus ouverte, plus diverse et plus innovante ».

Salaires des fonctionnaires : simulez, comparez, partagez !

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les voeux (pieux ?) d’Annick Girardin

Votre e-mail ne sera pas publié

alfred95

03/02/2017 12h14

Financer 600 logements pour des agents (qui ?) avec entre autres les cotisations de la retraite additionnelle de la FP ? et que signifient 600 unités au vu de la conjecture actuelle voire future ? Quid des autres agents qui auront rendu leur logement à l’employeur ? après leur départ en retraite ?
L’engagement tardif de cette politique n’explique pas en quoi ce projet devrait être validé avant mai 2017 ?
Je n’adhère pas à ces propositions gouvernementales qui s’appuient systématiquement sur les efforts à fournir par les salariés publics mais préservent les acquis de l’ensemble des députés, sénateurs, députés-maires, etc. dont l’enveloppe reste libre à dépenser en toute opacité puisque non imposables ?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X