Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • La Fondation Abbé-Pierre parle de 14,6 millions de Français touchés par la crise du logement

Logement

La Fondation Abbé-Pierre parle de 14,6 millions de Français touchés par la crise du logement

Publié le 31/01/2017 • Par Nathalie Da Cruz • dans : France

logement-insalubre
Gilles Klein / Flickr CC BY-SA 2.0
Pour son 22ème rapport, la Fondation Abbé-Pierre, qui dénombre toujours 4 millions de personnes mal-logées et 12 millions de personnes en « situation de fragilité », fait le bilan du quinquennat de François Hollande et regrette les bonnes premières dispositions n'aient pas toujours été suivies sur la mandature.

Lors d’un colloque qui s’est tenu 31 janvier 2017, la Fondation Abbé-Pierre a présenté son 22è rapport sur le mal-logement. Sur le mandat de François Hollande, la Fondation porte un regard en demi-teinte.

Un bon début, mais…

Le début du quinquennat a été marqué par une dynamique plutôt intéressante, selon la Fondation :

  • encadrement des loyers à la relocation,
  • circulaire pour encadrer l’évacuation des bidonvilles,
  • dispositif d’investissement locatif Duflot,
  • cession de foncier public…

Mais au fil des ans, les différentes mesures annoncées n’ont pas forcément tenu leurs promesses : « l’encadrement des loyers devait concerner 28 agglomérations ; pour l’instant, il est appliqué à Paris et va être testé à Lille… », déplore Christophe Robert. En 2015, le nombre d’expulsions locatives avec le concours de la force publique a dépassé les 14 000 (soit + 33 % par rapport à 2006). La mobilisation du parc privé à des fins sociales n’a pas connu de dynamique.

Et surtout, on n’a jamais atteint les 500 000 logements ni les 150 000 logements sociaux par an : récemment, la ministre du Logement a évoqué 375 000 logements construits l’année dernière [en 2016]. Quant aux logements sociaux, seuls 130 000 ont été construits. De plus, on attendait un doublement des aides à la pierre maisle financement de l’Etat n’a cessé de se dégrader. Aujourd’hui il n’apporte guère que 200 millions d’euros au Fonds national d’aide à la pierre (FNAP).

Pas assez de logements pour les plus modestes

Le délégué général adjoint de la Fondation ajoute que les logements PLUS (Prêt locatif à usage social) n’ont perçu aucune subvention :

La production de logements sociaux pour les plus modestes a été très affaiblie. La quittance à bas niveau dans le parc social, réclamée par les associations, n’a concerné que 1 500 logements en trois ans. Le programme de 5 000 logements PLAI [prêt locatif aidé d’intégration] dans le parc social a été purement et simplement abandonné !  Et les APL ont été malmenées, connaissant une érosion progressive.

De plus, « le gouvernement n’a pas su apporter une réponse durable aux sans-domicile. Il a continué à accroître le nombre de places d’hébergement, certes, mais ce n’est pas une réponse structurelle ».

Bons points pour la rénovation énergétique et les quotas de logements sociaux

Un point positif cependant relevé par la Fondation : les efforts en matière de rénovation énergétique :

Il y a eu un vrai changement de braquet. Dans le logement social, on devrait atteindre les objectifs qui ont été fixés. Dans le parc privé, le programme « Habiter mieux » a été bien porté pendant le quinquennat, concernant près de 70 000 logements par an.

Enfin, Christophe Robert approuve le passage de 20 à 25 % de logements sociaux acté par la loi Duflot, ainsi que le plus grand nombre de PLAI demandés, de même que le travail de pointage des communes en carence. « Mais le quintuplement des pénalités permis par la loi a été très peu utilisé : les préfets ont du mal à sortir l’artillerie lourde… »

4 millions de mal-logés, 12 millions de personnes « fragiles »

Aujourd’hui, la Fondation Abbé-Pierre recense 4 millions de personnes mal-logées, et 12 millions de personnes en « situation de fragilité » (habitant une copropriété en difficulté, vivant dans un logement trop petit, en situation de précarité énergétique, ou devant fournir un effort financier trop élevé pour se loger…).

Parmi les mal-logés, on trouve les personnes sans logement personnel, dormant dehors, dans des abris de fortune ou en chambre d’hôtel (environ 243 000 personnes), ou vivant chez des tiers en hébergement contraint (643 000 personnes), ou en situation de surpeuplement accentué, lorsqu’il manque deux pièces par rapport aux besoins (934 000 personnes).

Problème : la Fondation Abbé-Pierre se base sur la dernière enquête de l’Insee remontant à 2013. Les résultats ne sont donc guère différents du rapport de l’année dernière.

La précédente enquête de l’Insee remontait à … 2006. Et plus, inquiétant : « Cette enquête est menacée pour des raisons budgétaires », s’alarme Manuel Domergue, directeur des études à la Fondation. Comment agir sur le mal-logement si on est incapable de chiffrer celui-ci ?

Intégration des gens du voyage

Une nouveauté toutefois cette année dans le rapport de la Fondation Abbé-Pierre : c’est l’intégration des gens du voyage mal logés, qui représentent 206 600 personnes, grâce à une étude des schémas départementaux d’accueil des gens du voyage. « Ces personnes se trouvent dans une itinérance contrainte, sur des terrains non destinés à l’habitat, ou isolés et sans raccord à l’eau et à l’électricité », précise Manuel Domergue.

En affinant les calculs et en supprimant les doublons présents dans différents documents, la Fondation Abbé-Pierre parvient au chiffre de 14,6 millions de personnes touchées par la crise du logement en France. « Mais nous sommes nettement en dessous de la réalité, avertit Christophe Robert. Ainsi les migrants ne sont pas pris en compte dans cette enquête qui se base sur des données de 2013 ».

Plus de confort, moins de chauffage

A noter qu’un indicateur s’améliore : celui du confort sanitaire de base : 99 % des  logements disposent désormais d’eau courante, de WC intérieurs et de chauffage. Mais la crise économique, conjuguée à la flambée des prix de l’immobilier, fait que certains foyers sont à la peine pour payer leur loyer et rognent sur la facture de chauffage (+ 44 % de plus qu’en 2006). Le surpeuplement subit, lui aussi, « une inquiétante dégradation, alors qu’il avait baissé les années précédentes », indique Manuel Domergue.

 

Quinze idées pour sortir de la crise du logement

Dans son rapport sur le mal-logement, la Fondation Abbé-Pierre liste 15 propositions pour redresser la barre :

  • instituer « le logement d’abord », un vrai logement pour les sans-abri plutôt que l’hébergement ;
  • plus de transparence et de justice dans l’attribution des logements sociaux ;
  • un parc social accessible aux plus modestes ;
  • mieux mobiliser le parc privé à des fins sociales ;
  • accueillir dignement les migrants ;
  • prévenir mieux, expulser moins ;
  • plus de pouvoir aux habitants face à l’habitat indigne ;
  • résorber les passoires thermiques en une génération ;
  • dynamiser les quartiers populaires ;
  • renforcer l’encadrement des loyers ;
  • sécuriser l’accession à la propriété plutôt que la favoriser outre-mesure ;
  • construire plus, mieux et moins cher ;
  • renforcer le pilotage intercommunal des politiques du logement ;
  • une révolution fiscale de l’immobilier ;
  • financer la sortie de crise du logement avec l’Europe.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Fondation Abbé-Pierre parle de 14,6 millions de Français touchés par la crise du logement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X